Google Cloud Next 2018 – la vie dans les nuages

Google m’a invité à sa conférence Cloud Next 2018 à San Francisco. J’avoue, beaucoup de conférences relevaient de la haute voltige technique remplis d’acronymes, des lignes de code et de jargon obscur. Mais il est quand même fascinant de voir les pelleteux de nuages, les rêveurs qui rendent le cloud accessible à tous. Et j’ai appris plusieurs trucs sur le futur de la vie dans les nuages.

10 millions de courriels filtrés chaque minute

Google Cloud Next 2018 San Francisco
Google Cloud Next 2018 San Francisco

91% des attaques de fishing commencent par un courriel. Google, avec ses 1,4 milliards d’utilisateurs, a une quantité énorme de données à analyser. On bloque 10 millions de courriels malicieux chaque minute!

D’ailleurs, une clé de double authentification peut vous aider à améliorer votre sécurité.

Courriel confidentiel

Mode confidentiel gmail

Les utilisateurs de G Suite (la version professionnelle payante de Gmail) va enfin avoir an mode confidentiel. Il empêchera qu’un message ne soit retransmis, copié imprimé, et qu’il se désintègre automatiquement après un certain temps (… Démarrez le thème de Mission Impossible). Une option déjà offerte aux utilisateurs réguliers. Oui, ce sont les utilisateurs qui ne paient pas qui beta-testent les nouvelles options!

Trouver ses données

20% des journées de travail sont passées à trouver et rassembler l’information nécessaire. D’où l’importance d’accélérer la recherche de l’information (courriels, documents, images…) stockée dans les nuages, mais aussi dans les serveurs de son entreprises.

Pour faciliter les choses, l’analyse des données permet d’entraîner l’intelligence à reconnaître automatiquement des images, des cartes géographiques et des graphiques. Ça éviter d’avoir à classer des milliers de dossiers à la main. C’est aussi ce qui permet de retrouver des personnes, des  objets et des thèmes dans ses photos dans Google Photos sans avoir à les identifier!

Kubernetes

On a beaucoup parlé de Kubernetes à Cloud Next 2018. C’est un système de conteneurs virtuels. Des carrés de sable qui peuvent contenir autant des données, des applications, des services. Ils peuvent ensuite être agrandis, modifiés et déplacés d’un serveur à l’autre en cas de besoin. Ou même passer de son entreprise (« on prem ») aux nuages. Cette flexibilité permet un grande facilité d’expansion et de déploiement. Kubernetes est open source, pour encourager les développement par les développeurs.

(Je vulgarise énormément, ici!)

L’IA aide le marketing des films

L’apprentissage machine a permis de définir qui serait le public cible du film Maze Runner, en fonction du profil du public d’autres films. Le traitement des données a pris seulement 30 secondes! On a découvert que les gens qui ont vu la série Divergent seraient les plus intéressés. La campagne publicitaire a été ajustée en conséquence.

On est au tout début de l’intelligence artificielle

Même si on en entend beaucoup parler, ça ne serait que le début. Mosaic était le navigateur qui a ouvert les portes du web. D’après ce que j’ai entendu à Cloud Next 2018, d’ici 20 ans l’intelligence artificielle pourrait être la fondation de web. Il vaut mieux s’y faire tout de suite!

P.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

One thought on “Google Cloud Next 2018 – la vie dans les nuages

Comments are closed.