Catégories
Notes

Le meilleur joueur de poker est une intelligence artificielle (et autres nouvelles)

En début de semaine, Apple a célébré le 11e anniversaire du App Store – une révolution qui permettait d’installer ses applications d’une seule source! – en relançant le classique jeu Texas Hold’em – un jeu de poker assez accrocheur. On peut jouer à la version revampée seul ou entre amis par wifi – s’il pleut pendant les vacances, ça passe bien le temps, et ça ne coûte rien!

Mais est-ce une coïncidence si une intelligence artificielle est maintenant le meilleur joueur de poker à 6 joueurs, version Texas hold’em au monde?

  • Contrairement aux échecs ou au go, quand on joue au poker, on n’a pas toutes les informations.
  • L’ordinateur pouvait déjà gagner au poker à deux joueurs
  • L’IA, appelée Pluribus, peut jouer au poker à 6 joueurs.
  • Le système a donc appris à bluffer – et a comprendre que les joueurs adverses pouvaient le faire aussi.
  • Pluribus a joué contre 15 joueurs experts humains, qui n’ont pas trouvé de faille à sa stratégie, qui est pourtant fixe (elle ne s’adapte pas aux autres joueurs)!
  • Pour s’entraîner, l’IA a joué… Contre une copie d’elle-même pendant 8 jours!
  • Le système pourrait être utilisé pour gagner dans les ventes aux enchères, obtenir le meilleur prix – qui sait, peut-être dans les négociations sportives, pour obtenir les meilleurs joueurs?
  • C’est la division en intelligence de Facebook qui a accompli cette percée. Est-ce rassurant?

Un écran tactile sur le bras

Un des signes que c’est l’été, c’est de voir qu’on est moins bronzé sous le bracelet de sa montre.

  • La LumiWatch est un prototype fonctionnel de montre qui transforme son avant-bras en écran tactile!
  • Un mini projecteur affiche des icones, du texte ou des menus sur son bras, qu’on peut toucher
  • On pourrait changer le volume de sa musique en glissant son doigt sur son avant-bras!
    Des «concepts» similaires circulaient déjà sur le web, mais là, c’est vrai!
  • Une grille projetée sur son bras permet de faire une calibration pour plus de précision (un bras n’est pas plat et lisse!)
  • L’image serait visible même à l’extérieur… Mais au soleil?
  • Quelle sera l’autonomie de la pile?

On s’entend que si le prototype fonctionne, c’est encore gros, la qualité de l’image projetée n’est pas terrible… Et c’est probablement plus long que sortir son téléphone de sa poche!

Une montre qui se déploie pour se transformer en tablette?

Les nostalgiques se souviennent du temps ou une montre-calculatrice, c’était le summum de la technologie!

Mais IBM a déposé un brevet pour une montre qui contiendrait plusieurs panneaux qu’on pourrait joindre ensemble.

Pas de prix, de date de lancement… Ni d’explications sur comment les panneaux vont être joints entre eux!

Si on se fie aux illustrations du brevet, l’écran pourrait devenir 8 fois plus grand – imaginez un écran de la taille d’un écran de téléphone à son poignet… Pas super pratique!

Un téléphone dont l’écran se déroule

Quelque chose qui pourrait sortir avant, un projet de Sony cette fois: un téléphone dont l’écran se déroule

  • Les écrans OLED sont après tout flexibles!
  • L’écran serait déployé un peu comme un ruban à mesurer
  • Au centre, il pourrait y avoir un appareil photo avec un zoom 10X.
  • Sortie possible l’an prochain. Un téléphone qui ressemblerait à un petit tube pour appeler, dont on pourrait dérouler l’écran…

Regarder une voile solaire dans le ciel

  • Parlant de trucs qui se déploient…
  • Quelque chose à faire les soirs d’été sans nuages: regarder les étoiles… Et les satellites.
  • J’attire votre attention sur le projet de voile solaire LightSail 2 – une voile solaire qui sera déployée bientôt (à partir du 21 juillet, selon le site!) et qui devrait devenir plus brillante dans le ciel.
  • On peut voir toutes les statistiques du satellite sur le site – voltage, manœuvre en cours, et surtout, sa position dans le ciel.
  • C’est comme une étoile filante, mais prévisible!
  • Le projet a coûté 7 millions de dollars, dirigé par la Planetary Society, et financé en partie par des citoyens!
  • Le satellite est à peut près gros comme pain ou une boîte à chaussures, mais va déployer une voile, très mince (plus mince qu’un cheveu!), qui fera 5,6 mètres par 5,6 mètres – la taille d’un ring de boxe.
  • Il n’y a pas de vent dans l’espace, c’est la lumière du soleil, la pression de la lumière sur la voile suffit pour générer.

Mais voir passer un satellite demande un peu de pratique: en attendant de voir la voile solaire déployée, on peut aussi observer la Station spatiale internationale, assez visible à l’oeil nu (même si David St-Jacques n’y est plus!) avec les instructions sur le site de l’Agence spatiale canadienne. Le site nous indique à quel endroit regarder, à quelle heure et la durée pendant laquelle la station est visible.

P.

Par pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.