Catégories
Application Chroniques télé

Jami, une application québécoise pour communiquer en privé

Jami Savoir-faire linux app Québec chat vidéo audio

Jami, c’est une application québécoise de communication autonome, avec laquelle on peut faire des appels audio et vidéos, mais aussi s’envoyer des messages texte, des fichiers et des captures d’écran.

Pourquoi « autonome »? C’est que Jami utilise une architecture distribuée: les données ne sont pas relayées par un serveur central. C’est le même principe que celui des fichiers torrents. Plus il y a d’utilisateurs connectés, mieux ça fonctionne, ce qui élimine les problèmes d’engorgement.

Ce n’est pas vous le produit

jami chat audi vidéo sécurité décentralisé savoir-faire linux

Jami est gratuit. Normalement, quand c’est gratuit, c’est vous le produit, non? Pas dans ce cas! Le projet est né d’un désir de créer une solution pour préserver la vie privée. Les communications sont chiffrées d’un appareil à l’autre (le concept de end-to-end encryption). Si elles sont interceptées, elles ne pourront être lues facilement. (Je laisse un doute, parce que rien n’est impossible si on y met le temps et les ressources!)

Jami est développé par Savoir-Faire Linux, en partenariat avec Polytechnique Montréal et l’UQAM. Le code est ouvert, toute personne intéressée peut contribuer au projet.

Multiplateforme

La communication entre plateformes n’est pas un problème. On peut télécharger Jami pour macOS, Windows, iOS, Android, Linux (évidemment!) et même Android TV.

Est-ce que l’application peut dès maintenant remplacer Messenger, Facetime ou Signal? Non, elle est encore toute jeune, il y a encore quelques bogues et le nombre d’utilisateurs est limité. Mais c’est une option à explorer pour ceux qui craignent de confier leurs conversations à Google, Apple, Facebook ou Microsoft (le fameux GAFAM).

Jami peut aussi être personnalisé pour communiquer à l’interne dans un groupe ou une organisation. Ses capacités pourraient aussi servir à contrôler des objets connectés!

Pour les plus geeks et les bidouilleurs, l’app est aussi compatible avec SIP, et s’appelait auparavant GNU Ring et SFLphone).

P.

Par pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.