DAC earmen colibri

Le Colibri de Earmen est un amplificateur portable qui vous fera redécouvrir votre musique.

Pourquoi un ampli DAC ?

Un ampli DAC (Digital to Analog Converter) sert à convertir avec amour la musique numérique en son analogique. L’ampli permet de donner à vos écouteurs à fil la puissance nécessaire pour qu’ils performent à leur meilleur. Pour que les basses claquent, que les bruissements se distinguent, que notre musique respire.

Habitué à des années d’écouteurs Bluetooth pourtant de haute qualité, j’avoue avoir été surpris de la différence. J’ai fait écouter la musique avec le Colibri à quelques personnes, avec la même réaction – l’impression de redécouvrir des chansons entendues des centaines de fois.

Interface minimaliste

Le Colibri d’Earmen est on ne peut plus minimaliste. Une petite boîte noire avec quatre boutons – deux pour le volume, un pour l’allumer, un pour activer l’ampli des graves. Il a deux ports USB C – un pour les données (de son téléphone ou son ordinateur), et deux prises d’écouteurs – 1/4 de pouce et 1/8.

La seule interface est une lumière sur le boîtier. Verte, ça fonctionne; vert légèrement plus lumineux si l’ampli de basse est activé.

Le Colibri supporte le format audiophile MQA (Master Quality Authenticated), proposé entre autres par le service musical Tidal avec l’option HiFi Plus à 20 USD par mois. Mais c’est un format qui bat de l’aile à l’avenir incertain. La lumière sera alors magenta.

L’autonomie est d’environ 5 heures. On indique que l’utilisation d’une pile offre un courant stable et sans bruit.

Pour faire plaisir aux oreilles d’un public limité

Pour apprécier le Colibri, il faut aimer beaucoup la musique, avoir de bons écouteurs à fil. Ceux du Dollarama ne sonneront pas mieux !

(J’ai eu beaucoup de plaisir avec les écouteurs planaires Audeze.)

Est-ce qu’une meilleure qualité sonore au côté pratique des écouteurs sans fil, qui ne cessent de s’améliorer – avec l’arrivée prochaine d’écouteurs WiFi ?

On se privera aussi du très chouette effet spatial des écouteurs récents. Le Colibri se contente de restituer avec précision le signal entrant, pas de le colorer.

Évidemment, il faudra écouter de la musique dans la plus haute qualité possible, la télécharger en format sans perte (lossless) idéalement. Pour dire, Spotify n’offre toujours pas un abonnement avec de la musique sans perte (HiFi Supremium ?) – qui sera plus coûteux…

Et aussi le prix – 249 USD, presque 350 CAD. On voudra peut-être s’acheter de meilleurs écouteurs sans fil, ou à annulation de bruit (comme les WH-1000XM5 de Sony que j’aime beaucoup, presque au même prix)…

P.

Il ne faudra pas oublier de mettre à jour le firmware du Colibri en suivant les instructions sur le site d’Earmen.

By Pascal Forget

Formateur. Animateur. Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.