kit adventure DJI Osmo Action A4 camera avant

L’Osmo Action 4 de DJI est une caméra d’action robuste par le fabricant de drones réputé. Une option pour se filmer sans risquer son téléphone !

Filmer rapidement

Comme avec les autres caméras d’action, commencer à filmer est simple – on démarre la caméra avec le bouton sur le côté, et on filme en appuyant sur le gros bouton du dessus. On pourra filmer jusqu’à 4K à 120 image par secondes. On peut choisir différents modes préprogrammés – dont un mode selfie et un mode qui filme grand angle en corrigeant la distortion (mon préféré). Un petit affichage à l’avant et à l’arrière de la caméra permettra de bien cadrer même quand on se filme soi-même. (Une fonction incontournable depuis que j’y ai goûté avec la GoPro Hero 10 Black.)

L’Osmo Action 4 est étanche sans boîtier jusqu’à 18 mètres. Il y a dans l’emballage une coque protectrice qui donnera une protection supplémentaire contre les impacts. On pourra remplacer le protecteur de la lentille de la caméra en cas d’éraflures ou de bris.

Pour connecter la Osmo 4 à son téléphone, il faudra du côté Android sideloader l’application DJI Mimo, qui n’est pas proposée dans le Play Store. Au démarrage de la caméra, il faudra balayer un code QR affiché à l’écran et suivre les instructions. Pour éviter de filmer inutilement, on pourra choisir de ne sauvegarder que les quelques dernières minutes de son enregistrement.

Fixation magnétique

Détail chouette: la caméra se clippe sur son support avec un support magnétique. On pourra changer de fixation rapidement, sans avoir à dévisser. On pourra aussi placer ses fixations pour filmer à l’horizontale ou à la verticale. (Rappel: filmer à la verticale c’est mal.)

Les montures de la caméra sont compatibles avec celles de GoPro. Il ne sera pas nécessaire de remplacer ceux qu’on possède déjà. (Au fil des années, j’en ai accumulé un gros sac !)

Faire disparaître les bâtons à selfie

L’application DJI permet de faire un montage de base de ses vidéos sans avoir à passer par son ordinateur. L’option « Invisistick » améliorée peut faire disparaître le bâton à selfie (inclus dans le kit « adventure combo ») en un clic. L’image sera traitée dans les nuages. L’option est d’abord pensée pour les skieurs (le bâton est plus facile à faire disparaître sur la neige ?), mais pourra quand même donner de bons résultats si on filme dans d’autres circonstances. Un flou peut toutefois apparaître dans l’image.

L’horizon toujours à l’horizon

Comme toutes les caméras d’action, on peut ajuster la stabilisation de l’image de l’Osmo Action 4. Avec le mode pour garder l’horizon fixe, on peut faire rouler la caméra sur le côté sur 360 degrés (faire un tonneau !) – l’image restera toujours à l’horizontale.

Osmo Action 4 de DJI ou GoPro Hero 11 Black?

kit adventure DJI Osmo Action A4 camera
La carte mémoire n’est pas incluse.

L’Osmo Action 4 demandera une carte micro SD : il n’y en a pas dans l’emballage. On suggère d’utiliser une carte mémoire rapide, pour éviter les problèmes et les messages d’erreur pendant l’enregistrement, surtout si on veut filmer en 4K. Le transfert des photos dans son ordinateur sera aussi plus rapide.

L’Action 4 seule coûte 549 CAD. Mais si l’on compte s’en servir pour vrai, l’Adventure Combo à 699 CAD sera peut-être plus intéressant : il contient un selfie stick (pour tester l’option qui fait disparaître les bâtons à selfie !), mais surtout, 3 piles et un chargeur compact pour les recharger en même temps. Une lumière indique pour chaque pile si la charge est en cours ou complète. On annonce que chaque pile a jusqu’à 150 minutes d’autonomie… Mais c’est souvent plus court. Avec des piles d’appoint, on pourra filmer rapidement et longtemps sans avoir à attendre qu’une pile se recharge pour continuer. Pour ceux qui veulent l’utiliser régulièrement en plongée sous-marine (jusqu’à 60 mètres) ou dans l’eau, le kit waterproof est 100 CAD.

C’est plus cher que la Hero 11 Black de GoPro (480 CAD, 550 avec accessoires) – qui a une résolution plus élevée (4K vs , 5.3K pour la GoPro 11), de fonctions similaires, et qui en est à sa 11e génération…

P.

By Pascal Forget

Formateur. Animateur. Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.