Huawei réplique aux mesures américaines: où sont les preuves?

Dans une conférence de presse à leur maison mère de Shenzhen, Huawei a répondu clairement aux accusations américaines. « Le gouvernement américain n’a pas de preuve que Huawei est une menace pour la sécurité, seulement des spéculations. »

« There is no gun, no smoke. Only speculations »: pas de fumée, pas de feu. Seulement des spéculations.Utiliser la cybersecurité comme excuse « ne fait rien pour rendre les réseaux plus sécuritaires. Ça donne une fausse impression de sécurité et distrait des vrais problèmes. »

« Mettre Huawei sur la Entity List crée un dangereux précédent. Aujourd’hui, ce sont les télécommunications et Huawei. Demain ça pourrait être votre industrie, votre compagnie, vos clients. »

3 milliards de clients dans 170 pays seraient touchés par les mesures américaines.Après toutes les accusations, il est drôlement intéressant de voir la compagnie répliquer fermement au bully américain.

C’est presque le monde à l’envers de voir une compagnie chinoise invoquer la liberté de commerce, la Constitution américaine et les droits des consommateurs dans sa défense contre les mesures américaines!

Bien hâte de voir la suite des évènements et la réplique américaine; la conference de presse a commencé à 22h30, heure de New York.

L’histoire est à suivre…

P.S. J’ai été invité à visiter le siège social et les installations de Huawei à Shenzhen, en Chine, dans ces circonstances particulières. J’ai pris plusieurs pages de notes et d’observations que je vais condenser ici sous peu.

Auteur : pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

Une réflexion sur « Huawei réplique aux mesures américaines: où sont les preuves? »

Les commentaires sont fermés.