Nostalgie Pif Gadget

Mon intérêt pour les gadgets ne date pas d’hier. J’ai grandi en lisant Pif Gadget, un magazine hebdomadaire publié de février 1969 à février 1993. Comme son nom l’indique, il avait la particularité d’être vendu avec un petit gadget. Ça pouvait être un jouet, un sifflet, une sarbacane, un autocollant. Beaucoup de gadgets avaient un côté scientifique: un microscope ou un chronomètre à assembler soi-même, un ballon solaire, même des artémias salina – des petites crevettes qu’on faisait naître à partir d’une poudre.

atermias salinas
Des artémias vivants comme gadget Photo © Hans Hillewaert

Une fois le gadget brisé, décédé (dans le cas des artémias), ou une fois mon intérêt passé, je lisais le magazine, qui contenait des bandes dessinées étonnamment variées – autant pour les petits (Pifou) que pour les ados (Rahan, le fils des âges farouches, Corto Maltese, Les Robinsons de la terre…).

Le souvenir de Pif Gadget

Pif Gadget, de bons souvenirs

Dans une entrevue trouvée sur le web avec Richard Medioni, le rédacteur en chef du Pif Gadget des belles années, racontait l’évolution du magazine et l’histoire de quelques-uns de ses légendaires gadgets.

Sur le web, vous pouvez en cherchant un peu trouver l’émission de télé Pif, l’envers du gadget. C’est rigolo de réaliser l’idéologie communiste-humaniste du magazine à ses débuts, qui l’opposait au magazine Mickey de Disney qui faisait la promotion de l’american way of life.

Richard Medioni a d’ailleurs publié un livre, « Mon camarade, Vaillant, Pif Gadget : L’histoire complète, 1901-1994 ». Malheureusement, il ne semble plus disponible, ni en version papier ni en version numérique.

Il y a eu quelques tentatives infructueuses pour ressusciter le magazine. Mais difficile de concurrencer les jeux vidéos et les babioles du Dollarama…

Nostalgie supplémentaire: dans le bon vieux temps des nerdz, j’avais fait un photo-roman pour présenter le site Pif Collection, un site de nostalgiques du magazine.

Dans 20 ans, est-ce les jeunes d’aujourd’hui se souviendront avec autant d’émotion des sites web qu’ils visitent aujourd’hui?

P.

P.-S. J’ai eu un pincement en voyant qu’un distributeur de bonbons Pez à tête de Pif s’est vendu plus de 100$. Ma mère l’a jeté en faisant le ménage de mes bébelles…

P. P.-S. : On peut trouver une copie numérisée de tous les numéros de Pif Gadget sur le web. Je vous laisse chercher.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

3 thoughts on “Nostalgie Pif Gadget

  1. Eh Boy !!! Pif Gadget, il n’y avait rien qui était plus important que ça dans ma jeunesse, même pas “Bagatelle” à la télé. Quand je le recevais, j’entrais dans une bulle épaisse et rien ne pouvais m’en faire sortir. Un Pif Gadget et un grand verre de lait au chocolat, la définition suprême du bonheur.

    J’ai encore la main de Pif en puzzle et j’ai encore de la peine d’avoir perdu le couteau de Rahan. 😉

  2. Je te comprend tellement, j’ai aussi été accros à Pif gadget. Je pense que ce magazine pour jeune m’a enrichi en participant à développer ma curiosité et mon désir de comprendre comment est fait toutes choses. Mon goût pour les sciences me vient directement de là. Aujourd’hui, j’assouvi cet intérêt avec les documentaires et le canal IciExplora mais il manque le gadget qui me participer, qui m’intègre dans le monde des recherches et découvertes, y a rien d’équivalent pour me faire sentir participant.

Comments are closed.