Nothing Phone (2)

Le Phone (2) de Nothing est en vente au Canda. Un téléphone avec un design qui se distingue avec son interface stylée et surtout, un dos qui s’illumine pour indiquer qui appelle.

Je découvre avec énormément de plaisir le Phone (2), le premier appareil Nothing offert d’un océan à l’autre (Le Phone (1) n’a pas été offert au Canada.) C’est un téléphone Android avec un écran 6,7 pouces de diagonale (avec rafraîchissement de 1 à 120 Hz), un processeur Snapdragon 8+ Gen 1 de l’an dernier. Le système de caméra ne révolutionne rien – deux caméras arrières de 50 Mpx (large et ultra-large, pas de Zoom), et une caméra à selfie de 32 Mpx. Mais son dos transparent lumineux le distingue instantanément des autres appareils sur le marché.

L’interface lumineuse Glyph

Le dos de l’appareil est transparent, laissant voir ses jolies entrailles, incluant la bobine de recharge par induction. Un choix de design audacieux – surprenant qu’Apple n’y ait pas pensé avant ! Mais encore plus joli, le dos intègre des bandes DEL. Elles peuvent s’illuminer pour indiquer qui appelle avec une espèce de code morse – avec ou sans son. Les bandes lumineuses peuvent aussi indiquer le temps qu’il reste à une minuterie (drôlement pratique pour travailler concentré !), le volume de l’appareil ou même le temps avant que son Uber arrive. On imagine le potentiel des intégrations possibles si les développeurs s’y mettent !

Avec l’application Glyph Composer, on pourra créer ses propres séquences lumineuses.

Pour le protéger, on voudra absolument une coque transparente !

Système minimaliste Nothing OS

Nothing aurait pu s’arrêter là. Mais le système Nothing OS est aussi très joli. Par défaut, l’interface est grise et noire. Les icones des applications les plus populaires sont remplacées automatiquement par une version noir et blanc. Des icones monochromes, c’est un truc pour en diminuer l’attrait et la tentation de les utiliser. Le texte est aussi… pointilliste, qui fait un peu science-fiction. C’est jolie – même si ce n’est pas l’idéal côté lisibilité.

Autre chose chouette, il n’y a pas de doublon d’application, ni d’applications de productivité ou de réseaux sociaux préinstallées. C’est Android tout simple, comme il se doit !

Côté longévité, Nothing promet 3 ans de mises à jour Android pour l’appareil, et quatre ans de mises à jour de sécurité. On aimerait plus.

C’est quoi Nothing ?


Nothing, c’est la nouvelle entreprise de Carl Pei, le cofondateur de OnePlus. Un patron avec de l’expérience et une vision intéressante de la technologie. Après un premier produit, les surprenants écouteurs Ear (1) transparents, l’entreprise a lancé un premier téléphone, le Phone (1). Et les Ear (2) sont très chouettes.

Combien coûte le Nothing Phone (2) au Canada ?

Le modèle de base (8 Go de Ram et 128 Go de stockage) est 929 CAD. Les amateurs de technologie vont probablement préférer le modèle avec 12 Go de RAM et 256 Go de stockage pour 999 CAD. C’est un peu plus cher que l’excellent Pixel 7 de base, avec une caméra plus performante et les petites touches d’amour (feature drop) de Google.

Pour quelqu’un qui cherche un téléphone pour faire changement de Google, Samsung, OnePlus ou d’Apple, le Nothing (2) est une belle option à considérer. La compétition, c’est ce qui stimule l’innovation…

P.

By Pascal Forget

Formateur. Animateur. Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.