Un appareil photo, ça se met à jour aussi

Mise à jour Olympus micrologiciel OM-D E-M5
Le message OK apparaît vraiment à l’écran.

Vous trouvez probablement que vous êtes bombardés de messages de mise à jour dans votre ordinateur, votre téléphone, votre tablette…

Même si  vous si vous n’y voyez pas de rappels, votre appareil photo peut aussi être mis à jour, spécialement si c’est un modèle plus coûteux de type reflex ou hybride. Le logiciel interne peut être amélioré pour ajouter des fonctionnalités ou régler des bogues. Dans certains cas, même les objectifs peuvent bénéficier d’une mise à jour.

La méthode varie d’un appareil et d’une marque à l’autre; il faut parfois brancher l’appareil à l’ordinateur, parfois simplement glisser un fichier dans la carte mémoire de l’appareil. Assurez-vous de suivre les instructions pour ne pas avoir à reprendre la manœuvre plusieurs fois: normalement, ça devrait prendre que quelques minutes. Ça vous permettra d’apprécier encore plus votre appareil, peut-être même prendre de plus belles photos!

P.

P.-S. Dans votre ordinateur spécialement, si un message de mise à jour revient constamment, c’est que la mise à jour est importante. Vous pouvez toujours la remettre à demain… Mais ne vous demandez pas pourquoi votre ordinateur fonctionne tout croche!

 

Pourquoi je n’aime pas ton statut Facebook

Facebook nous encourage à Aimer.

C’est positif l’amour. J’aimerais être positif et aimer tout ce que tu publies sur Facebook, mais je ne le fais pas. Pourquoi? Parce que Facebook va alors me proposer davantage de trucs semblables. Et je ne veux pas nécessairement que des trucs semblables envahissent mon fil d’actualité.

  • J’aime que toi et ta blonde passiez un beau voyage ensemble, mais je n’ai pas envie de voir des galeries complètes de photos de votre hôtel tout inclus et de monde avec un coup de soleil sous des palmiers, un margarita (signe universel d’exotisme!) à la main.
  • J’aime vraiment ta nouvelle coupe de cheveux (c’est pas sarcastique, elle te va super bien, et en plus, elle est plus facile d’entretien!), mais je me fous des looks du jour et des coupes de cheveux en général (et ce n’est pas parce que je suis moi-même défavorisé capillaire).
  • Je trouve ça génial que tu manges un bon repas avec tes amis dans un bon restaurant, mais si je ne suis pas invité et que tu ne dis pas c’est où, ce n’est pas très intéressant.
  • Si j’aime tes statuts informatifs, ça ne veut pas dire que je veux lire ton vaguebooking quand tu veux avoir de l’attention.
  • J’aime de temps en temps une vidéo virale de chat  qui pète, mais je ne veux pas voir toute la bouillie pseudo-virale abrutissante de Buzzfeed, de blagues douteuses pleines de fautes d’orthographe de Québec LOL, ni de questionnaires pour savoir quel personnage des Transformers ou quelle princesse de Disney je suis, et surtout, je ne veux rien voir qui contient « Vous ne devinerez jamais ce qui va arriver » dans le titre.
  • Je pourrais liker plus de billets de Murphy Cooper, mais je trouve ennuyeux touttes les statuts stream of consciousness/intervention faut qu’on se parle en langue branchouille de hipster #verdunluv.
  • Je n’aimerai jamais vos accomplissements dans Farmville et autres jeux du genre; vos accomplissements virtuels ne font que démontrer le pathétique de vos vraies vies.

Un statut que j’aime, ça ne devrait pas vouloir dire que c’est un statut d’intérêt public, ni même plus pertinent qu’un autre: c’est un statut que j’aime, c’est tout.

Si on pouvait mieux choisir ce qui nous intéresse vraiment, pas uniquement signaler ce qu’on Aime pas ou ce qu’on ne veut pas voir…

En nous proposant plus de ce qu’on Aime – ou pire, de ce que ses amis aiment – Facebook favorise le type d’utilisateur un peu simplet qui s’assoie devant sa télé et qui veut être diverti sans utiliser trop de neurones ni zapper. Pour moi, Facebook est comme un super forfait du câble: j’aimerais pouvoir sélectionner ce qui m’intéresse, ce que je veux regarder et ne pas avoir à me taper plusieurs navets avant de tomber sur quelque chose de bien.

Pour reprendre une blague douteuse, si j’Aime quelque chose dans Facebook, c’est pas que je veux coucher avec. De toute façon, on dit que l’Amour est aveugle: quel mauvais critère pour filtrer le type de contenu qu’on veut voir!

En anglais, on n’aime pas, on Like. C’est moins impliquant. Mais le résultat est le même.

J’aimerais Aimer tous les statuts que j’aime, mais compte tenu de la façon dont Facebook fonctionne, je préfère aimer des sujets qui m’intéressent.

Ne vous étonnez donc pas si dans Facebook, je n’Aime pas systématiquement la photo de votre enfant tellement cuuuuuute la face pleine de bouffe, que votre voisin vend son condo tellement bien situé, que vous buvez du bon vin avec vos bons amis après un bon repas, que vous partez en vacances…

P.

Sur le même thème:

Le service musical Spotify arrive au Canada

Amateurs de musique, attachez vos écouteurs avec de la broche, le service de musique en ligne Spotify arrive enfin au Canada.

Vous pouvez demander un code d’accès pour tester en primeur le service ici.

MISE À JOUR: Le service a été lancé officiellement au Canada le 30 septembre 2014. Vous pouvez écouter ici une liste de lecture de musique que j’écoute pour travailler.

C’est un service de musique gratuit pour écouter la musique que vous désirez en flux continu dans votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone intelligent, avec des interruptions publicitaires. Espérons que le choix musical sera aussi important au Canada qu’aux États-Unis, et j’ai bien hâte de découvrir la sélection francophone.

Spotify Canada

Un abonnement mensuel (10$ par mois aux États-Unis) élimine les publicités et permet de sauvegarder de la musique dans son appareil pour l’écouter même sans connexion Internet, et ainsi d’éviter d’y passer son forfait de données.

(Chose certaine, ça bouffe moins de bande passante qu’écouter de la musique en passant par YouTube!)

P.

Plus d’infos: Spotify Canadian launch is imminent.

 

 

Téléphone Fire d’Amazon: mes notes

Téléphone Fire Amazon

En attendant de faire l’essai du téléphone Fire annoncé par Amazon, voici mes notes et mes interrogations.

Téléphone Fire Amazon Firefly

? La fonction Firefly. Pointez le téléphone – sa caméra – vers un objet, et il le reconnaîtra pour vous permettre de l’acheter par Amazon. Près de 100 millions d’objets seraient reconnus. Mais comme les produits en vente sont moins nombreux sur Amazon.ca, ça risque d’être frustrant. La fonction permet aussi de reconnaître les chansons (comme le fait déjà l’application SoundHound) mais aussi les dialogues de séries télé et de films, pour – vous l’aurez deviné – vous en faciliter l’achat sur Amazon. Et est-ce que les films doublés en version québécoise seront reconnus? La fonction permet aussi d’identifier des oeuvres d’art.

+ L’appareil photo 13 mégapixels, avec stabilisation optique, ouverture f2.0 et bouton dédié – pas besoin de Continuer la lecture de « Téléphone Fire d’Amazon: mes notes »