Test du Carbon Fibre T Shirt de Vollebak

Vollebak se spécialise dans les vêtements de haute technologie à des prix astronomiques. Quand j’ai vu leur T-shirt Carbon Fiber Black Edition, je n’ai pas pu résister, je l’ai commandé. Est-ce qu’un t-shirt à 150 dollars change une vie?

Pourquoi un t-shirt à 110 USD?

C’est un t-shirt qui contiendrait 120 mètres de fibre carbone, un matériau utilisé en Formule 1 et dans l’industrie aérospatiale, avec une résistance à la traction (tensile strenght) supérieure à l’acier. Le tissu offrirait une protection contre l’abrasion supérieure, comme du « ripstop pour sa peau ». Il devrait mieux résister à la friction des sangles de son sac à dos, par exemple.

Un prix qui fait sursauter

Oui, le Carbon fiber t-shirt est vendu 110 USD – 152,73 CAD sur mon relevé de carte de crédit. La livraison internationale est heureusement gratuite, et je n’ai pas eu à payer de taxes surprises.

(Ceci n’est pas un article commandité. J’ai choisi d’acheter le t-shirt pour pouvoir mettre à jour mes impressions avec le temps.)

L’essai du Carbon Fiber T-shirt

t-shirt vollebak carbon fiber black test
T-shirt Carbon Fiber Black Edition Vollebak

Je mesure 6 pieds/1m84, je pèse 202 livres/91,6 kg, avec un tour de taille 33. Sur le site de Vollebak, j’aime qu’on indique les mensurations des mannequins qui portent les vêtements sur le site. Mais ce sont des êtres surhumains avec des proportions très très athlétiques! Avant de commander, j’ai envoyé au service à la clientèle mes mensurations véritables. On m’a suggéré le modèle large, qui semble être de la bonne taille. Un médium aurait été beaucoup trop petit pour moi.

La coupe est ajustée (slim), avec une taille étroite et un col près du cou.

Le tissu semble être le même sur tout le t-shirt, sans variations de couleur ni de perforations sous les aisselles ou dans le dos comme dans plusieurs chandails techniques.

Le chandail pèse 170 grammes et ne prend pas de place dans un sac – une bonne chose pour le voyage. Son indice de protection contre le soleil est de 50.

Comment on se sent?

Ma première impression en l’essayant « Ce n’est pas du coton. » Le tissu est très élastique, doux, mais très légèrement texturé. On sent que c’est de la fibre synthétique, c’est bien différent d’un bon vieux t-shirt en fibre naturelle.

La texture est particulière, le tissu sèche très vite, même quand on transpire beaucoup. Une bonne chose quand il fait chaud!

Le chandail est moulant, surtout à la taille. Il s’enfile et s’enlève un peu comme un wet-suit.

À ma grande déception, mes amis m’ont dit que côté look, le t-shirt n’avait pas l’air spécial. Ce qui n’est pas une mauvaise chose: on ne veut pas nécessairement attirer l’attention.

2% de fibre de carbone

Carbon Fiber T-shirt noir de près

Le t-shirt n’est pas 100% fibre de carbone: sur l’étiquette, on on indique qu’il en contient 2%, ce qui serait suffisant pour donner au tissu une résistance supérieure à l’abrasion. Le reste? 62% de polyamide et 36% d’élastane.

J’espère qu’il n’attrapera pas une odeur de transpiration difficile à éliminer, comme plusieurs tissus synthétiques.

Si le tissu est noir de loin, il semble plutôt gris de près. (On peut aussi se procurer le T Shirt Carbon Fibre en Grey Edition, gris.)

Carbon fiber t shirt coutures
Gros plan sur les coutures plates du Carbon Fiber T shirt

Livraison rapide

L’emballage simple et recyclable

J’ai reçu mon t-shirt très rapidement. Commandé un vendredi, je l’ai reçu le lundi par le service de messagerie DHL.

Les bureaux de Vollebak sont en Angleterre, mais le colis est arrivé d’Allemagne (je reste à Montréal, Canada). L’emballage est minimaliste: une simple enveloppe recyclable.

Lavage délicat

Carbon Fiber t-shirt

Si le tissu a une résistance à l’abrasion supérieure, il est plutôt douillet quand vient le moment de le laver. L’étiqutte indique: pas de lavage à plus de 40 degrés C, pas de javellisant, et il ne faut pas le sécher à la machine. (Il sèche en quelques minutes sur un cintre.)

Chose amusante, si partout sur le site de Vollebak on parle de « Carbon Fibre », l’orthographe britannique, il est écrit « Carbon Fiber » sur l’étiquette, l’orthographe américaine.

La garantie des produits est assez ouverte. Grosso modo, « nos produits sont conçus pour être portés dans des endroits extrêmes. Si quelque chose ne va pas, nous réparerons ou remplacerons. » Est-ce qu’une usure prématurée est couverte?

Vollebak: des produits aspirationnels

Ce n’est pas moi. Photo Vollebak.

Veste contenant du cuivre pour se protéger des virus, un hoodie qui dure 100 ans à l’épreuve du feu, un t-shirt couvert de particules de céramique protectrice. Vollebak se spécialise dans les produits « provenant de futur », avec des matériaux exotiques, des propriétés qui font rêver, et surtout, du marketing aspirationnel très efficace. On vise ceux qui rêvent d’aventures extrêmes, pas seulement dans la jungle, mais aussi dans l’espace.

Pour moi, ça marche à mort. Je passe trop de temps sur leur site à me délecter des specs de leurs nouveaux produits, un peu de bave sur le coin de la bouche. Je suis abonné à leur liste d’envoi pour connaître leurs nouveautés à l’avance – parce que pour plus encore plus d’exclusivité, leurs produits sont offerts en quantité limitée, souvent sold-out en quelques minutes.

Pour stimuler cette fibre aventurière, on a lancé une chasse au trésor dont le grand prix est une carte rabais extrême – un trophée donnant droit à des vêtements Vollebak à vie.

Pas de logo

J’adore que le t-shirt n’a pas de logo. J’espère que Vollebak continuera de laisser les matériaux et la coupe des vêtements parler. Trop de vêtements techniques sont défigurés par des logos douteux.

Est-ce que ça vaut la peine?

Mais la grande question: est-ce que ça « vaut la peine » de payer autant pour un t-shirt, fibre de carbone ou pas? La réponse est évidemment non.

Il est évident qu’il n’est pas nécessaire de payer autant pour se procurer un chandail de très bonne qualité. Il existe des options moins coûteuses qui font très bien l’affaire.

Ce n’est qu’avec le temps que je pourrai savoir sa durabilité. Si je le porte encore en 2040, je pourrai dire que c’était un bon investissement!

Mais j’aime l’idée d’encourager une entreprise qui essaie des trucs audacieux et qui qui livre la marchandise. (C’était l’idée de Kickstarter, qui a échoué misérablement!)

Ma satisfaction est plutôt irrationnelle. Mon petit garçon intérieur est heureux quand je porte le t-shirt: je me sens comme un super héros.

P.

PS Je compte le porter souvent et mettre à jour le billet avec mes impressions à long terme, sur l’usure du tissu.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.

One thought on “Test du Carbon Fibre T Shirt de Vollebak

Comments are closed.