Se protéger des appels robotisés et des textos indésirables

Vous recevez trop d’appels robotisés, ou encore des textos pour vous dire que vous avez gagné une croisière ou un prix, qu’un colis vous attend, de faux appels du service technique de Microsoft? Ces appels robot sont des tentatives de fraude. Et vous n’êtes pas seul à en recevoir!

  • Parce que s’inscrire à la Liste nationale de numéros de téléphones exclus n’est plus suffisant. On parle de fraudeurs qui par définition ne respectent pas les règles, qui peuvent appeler de l’étranger, avec de faux numéros.
  • Le problème des appels robotisés est si important que le CRTC a demandé aux opérateurs de proposer des solutions concrètes pour régler le problème dans un délai de 90 jours. Offrir de changer le numéro des personnes importunées ne suffit pas! Bref, il faut créer l’équivalent des filtres qui bloquent les pourriels, mais pour les appels téléphoniques et les textos. Mais comment s’assurer que les appels légitimes (les rappels de rendez-vous, les messages de l’école) vont passer correctement?
  • Aux États-Unis, une page du FCC donne toutes les ressources pour bloquer les appels indésirables automatisés, par opérateur. Un comité est en charge de combattre les appels de robots. Créer des numéros spéciaux qui ne peuvent que recevoir des appels (pas en faire) a aussi aidé à réduire les appels frauduleux (ceux qui se font passer pour le Ministère du revenu, par exemple)

Applications contre les appels robotisés

  • À quel point il est facile de tromper l’afficheur, de faire un appel du numéro de son choix? Essayez l’application SpoofCard. L’application permet de choisir le numéro qui apparaît sur l’afficheur (celui de votre patron, la Maison Blanche, la police…) dans le but de protéger son numéro pour des raisons légitimes (cacher son numéro à la maison pour afficher son numéro du bureau), mais aussi de faire des blagues… Mais les possibilités d’abus sont là: 45% des plaintes au CRTC utilisaient cette technique de mystification.
  • Pour se protéger contre les appels robotisés, on peut utiliser l’application Truecaller, qui tient à jour une liste à jour des numéros de télémarketeurs avec des 200 millions d’utilisateurs. Hiya est une application aux fonctions similaires. Pour les geeks qui ont une ligne IP, il y a le service Nomodrobo.
  • Les appels automatisés fonctionnent: 75% des gens écoutent au moins 19 secondes du message. Au Québec on a un avantage: un appel en anglais semblera davantage suspect…

P.

Tout savoir sur les faux appels du service technique de Microsoft.

Un autre article sur les appels robots: What you can do to stop robocalls right now

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.