L’aspirateur robot Roomba 980

Depuis mon premier Roomba, je ne peux plus me passer d’un aspirateur-robot, qui s’applique à éliminer les poussières chez moi quand je n’y suis pas.

Et pourtant, j’ai fait Wow! en découvrant le nouveau Roomba 980. Presque tout est amélioré.

Le nettoyage est beaucoup plus rapide: la pièce est maintenant analysée pour éviter des vas-et-vient inutiles. Et le retour à la base de recharge quand la pile faiblit se fait presque en ligne droite.

Un mode pour passer deux fois l’aspirateur est conseillé pour ceux qui ont des animaux domestiques ou simplement pour s’assurer d’un ménage plus en profondeur. Il y aussi un mode écono, plus silencieux, si vous devez rester à la maison pendant que Roomba travaille.

En plus, vous pouvez configurer les préférences, programmer l’horaire de nettoyage automatique, mais aussi le démarrer quand vous voulez, où que vous soyez, avec une application. Le démarrage à distance est plus pratique qu’on l’imagine si vos horaires ne sont pas fixes (c’est mon cas!).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les brosses de nettoyage sont maintenant des rouleaux de caoutchouc rigide; fini les cheveux pris dans les brosses. Les filtres sont aussi améliorés: la poussière accumulée dans le bac du modèle 980 me semble même plus fine que celle de mon vieux modèle 770.

L’aspirateur fait moins de 10 centimètres, ce qui lui permet de passer sous la plupart des meubles. Mais je m’assure de ramasser ce qui traîne sur le plancher avant de démarrer le Roomba, pour éviter qu’il ne s’étouffe dans un bas.

Dans la boîte, il y a deux bornes infrarouges qui servent de mur virtuel pour empêcher l’accès de son aspirateur à certaines pièces (il n’a pas besoin de mur virtuel pour éviter les chutes dans les escaliers).

Combien ça coûte, le bonheur d’être délivré de la corvée d’aspirateur avec la crème de la crème d’iRobot? C’est là où le balai blesse: autour de 1100$ canadiens (le taux de change est meurtrier). Si votre budget est serré et que vous n’avez pas envie de démarrer par Internet votre aspirateur, des modèles moins sophistiqués sont moins chers…

P.

P.S.: En passant, mon Roomba 770 fonctionne encore bien après un changement de pile et une mise au point par un technicien. Ce sont des aspirateurs coûteux… Mais peuvent vous servir longtemps!

Deebot D77, un aspirateur-robot 2 dans 1 qui se vide (presque) tout seul

J’utilise depuis des années un aspirateur-robot Roomba, et je ne m’en passerais pas. Même si je reste dans un tout petit appartement, le plaisir de démarrer l’aspirateur quand je pars faire des courses et revenir avec l’aspirateur passé, c’est vraiment merveilleux. C’était encore plus vrai quand j’avais un chat.

Mais l’automatisation a ses limites: il faut quand même vider le bac à poussière de temps en temps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et c’est pourquoi j’étais vraiment curieux d’essayer le Deebot D77 d’Ecovacs Robotics, un aspirateur robot avec une base qui contient un aspirateur qui vide automatiquement son bac à poussière. Évidemment, il faut vider le deuxième bac de temps en temps, mais comme il est de plus grande capacité, on le fait beaucoup moins souvent.

L’inconvénient du mécanisme qui permet de vider le bac est que déplacer l’aspirateur-robot peut répandre de la poussière partout: pour être vidé par aspiration, le bac est ouvert par en dessous. Ça peut faire de jolis dégâts… Et d’avoir à utiliser l’aspirateur détachable pour les ramasser.

Et la partie deux en un? C’est qu’on peut détacher le bac du haut (qui contient le moteur de l’aspirateur), le déposer dans une base qui devient un ordinateur portable.

Mais voilà… utiliser l’aspirateur détachable est inutilement compliqué. Et les accessoires sont dans une grosse boîte de plastique (style coffre d’outil) qui prend beaucoup de place et qui demande de ranger soigneusement chaque accessoire dans son logement. Ceux qui sont très méticuleux (genre obsessifs-compulsifs) vont adorer, mais pour la majorité des gens ce n’est pas très pratique et ne sauve pas de temps.

Comme quoi une belle idée ne suffit pas: il faut que l’exécution soit à la hauteur. Sinon on se retrouve avec un produit deux en un moins agréable qu’avec deux produits séparés – un bon aspirateur compact et un aspirateur robot.

Je suis quand même curieux de voir les prochaines versions…

P.

P.S. Coïncidence, mon Roomba commence à faire des siennes (il ne fait que reculer, un problème fréquent). Je compte le faire réparer. Mais iRobot vient d’annoncer le Roomba 980, plus intelligent que jamais et connecté à Internet… Je suis tenté: je compte en faire l’essai sous peu!

Mon Roomba tremble

La compagnie Dyson nous titille dans un clip de 30 secondes. Ce serait un nouveau produit qui a demandé 16 ans de recherche et développement à 200 ingénieurs, qui pourrait bien être un aspirateur robot. Plus de détails seront dévoilés la semaine prochaine.

Mon bon vieux Roomba tremble dans un coin de chez moi et espère que ce sera plutôt un système de surveillance à domicile.

MISE À JOUR:

Le Dyson 360 Eye a été annoncé. Plus petit mais plus haut que le Roomba, avec une caméra qui détecte la pièce, des chenilles plutôt que des roues et un pouvoir de succion beaucoup plus important. Mais il n’est pour l’instant offert qu’au Japon; il devrait arriver en Amérique du Nord début 2015 (pas pour Noël?), à un prix qui devrait être autour de 1000$. Un aspirateur plus simple qui fait lentement mais surement le travail garde son intérêt…

P.

P.-S. Si vous avez envie d’un aspirateur Dyson, le nouveau modèle Cinetic élimine complètement les filtres; ils n’y a plus rien à rincer ou à remplacer de temps en temps, seulement un bac à vider. Il est pourtant tout aussi efficace – sinon plus – qu’avant…