Quelques réflexions technos pour clore 2020

Enfin, 2020 s’achève. J’en profite pour partager quelques réflexions en vrac sur la technologie. Comment j’écoute des podcasts, les services de vidéos sur demande, et le plaisir de s’évader en réalité virtuelle.

Notes

  • J’écoute maintenant plusieurs podcasts à 170%. Je fais de même pour les vidéos YouTube, que j’écoute souvent à 150%. On peut maintenant le faire pour les films Netflix, et je ne vais pas me gêner, surtout pour les documentaires.
  • Reporter un courriel dans Gmail est drôlement pratique pour se libérer l’esprit. Je m’envoie le courriel pour qu’il apparaisse dans ma Inbox un peu avant une réunion ou un rendez-vous. Plus besoin de le chercher!
  • Jouer avec le casque de réalité virtuelle Oculus Quest 2 me fait dépenser une quantité surprenante de calories. Je fais des squats en jouant à Pistol Whip 2089! (Ce que j’aime le plus: son mode Easy me permet d’avoir du plaisir et de passer au travers des tableaux sans me faire massacrer!).
  • Parlant de réalité virtuelle, l’application Venues est vraiment prometteuse pour la tenue d’événements virtuels « comme si on y était ». (J’ai très hâte d’écouter le concert Welcome to the other side de Jean-Michel Jarre pour le Nouvel An.)
  • J’ai toujours l’impression que la qualité de la reconnaissance vocale de l’assistant Google est étrangement inégale.
  • L’arrivée de la puce M1 d’Apple va faire bouger le monde des ordinateurs portables. Depuis le temps que je réclame des appareils minces avec plus d’autonomie, j’ai très hâte de voir ce que le futur nous apportera!
  • Si le déploiement de la 5G va prendre encore quelques années, l’internet haute vitesse par satellite, comme celui offert par Starlink, pourrait faire bien des heureux en 2021.

Trop de services de vidéos sur demande

Pour l’utilisateur, c’est devenu le fouillis du côté des services de vidéos sur demande (VOD). Netflix, Crave, Disney+, Apple+, Prime Video, HBO, Tou.TV… Est-ce qu’il y aura des fusions et des ententes dans les prochaines années?

On rêve de s’affranchir de la programmation des réseaux de télé, de pouvoir écouter ce qu’on veut quand on veut, et surtout, payer moins cher que le câble.

À la place, il faut passer d’un service à l’autre pour trouver un film ou une série – s’il est offert. Croiser les doigts que les nouveautés des services auxquels on est abonnés soient intéressantes.

Trop de films et de séries restent introuvables sur les services VOD. Une suggestion toute simple: pourquoi ne pas offrir d’écouter des films qui ne sont pas dans la programmation régulière pour un prix très très raisonnable – un ou deux dollars, par exemple? Plus besoin de quitter un service pour voir du contenu qu’on a envie de voir. Ni de payer un absurde 29,99 CAD pour louer Wonder Woman pour 48 heures…

Si payer pour quelques services reste moins coûteux qu’un gros bouquet de chaîne, le total des abonnements mensuels monte vite. Et il n’y a pas qu’aux services de vidéos en ligne qu’il faut s’abonner…

Les abonnements, faut s’y faire

S’abonner aux applications devient la norme. Il faudra aussi payer pour avoir des mises à jour pour sa voiture!

Je crois quand même que les abonnements numériques sont une meilleure affaire qu’on le pense.

Il faudra prendre l’habitude vérifier son relevé de carte de crédit régulièrement pour se désabonner des services que l’on n’utilise plus…

La guerre des podcasts exclusifs

Spotify qui paie des millions pour offrir le podcast de Joe Rogan en exclusivité? Radio-Canada qui met de l’avant Ohdio, une application pour ses balados? Google qui achète Wondery? Je peux comprendre le désir de créateurs d’assurer la monétisation de leur contenu, et des diffuseurs de le contrôler. Ce qui m’attriste, c’est que l’utilisateur y perd au change. Comme pour les services de vidéos sur demande, personne ne veut passer d’une application à l’autre pour découvrir et écouter du contenu varié!

J’essaie aussi de comprendre pourquoi Sonos met de l’avant des stations de radios. Il faudra vraiment que ces stations soient excellentes pour qu’elles deviennent un critère d’achat…

En 2021, les haut-parleurs Sonos doivent trouver une meilleure façon de se distinguer des assistants Google, les appareils Echo et les HomePods, dont la qualité sonore s’améliore et qui sont beaucoup moins chers…

P.

pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.