Catégories
Notes

Queue mécanique, mieux entendre, prévenir les accidents et autres nouvelles

Comment la technologie peut améliorer notre vie de façon souvent farfelue. La preuve que si on n’arrête pas le progrès, des fois, on devrait.

Une queue mécanique pour aider à l’équilibre

Pour aider à leur équilibre et à leurs déplacements, la plupart des vertébrés se déplace gracieusement avec l’aide d’une queue… Mais pas les humains.

  • Des créateurs japonais ont tenté de remédier à la situation avec une queue biomécanique qu’ils ont baptisé Arque.
  • La queue s’attache à la taille. Ça fait qu’on ressemble presque à un dinosaure – imaginez Godzilla. On peut en ajuster la longueur et le poids.
  • Elle est composée de plusieurs vertèbres, dans lequel il y a des petits ballons qui se gonflent pour imiter des muscles qui se contractent ou se relâchent, ce qui permet de faire bouger la queue dans dans 8 axes.
  • La queue peut servir à améliorer l’équilibre, comme chez les animaux. Pratique pour aider à soulever des charges lourdes, ou qu’on se penche, mais aussi pour aider les personnes en perte de mobilité, pour prévenir les chutes.
  • Mais elle peut aussi servir à débalancer la personne qui la porte, pour reproduire des obstacles en réalité virtuelle.

Être payé pour regarder des films et des séries, une belle arnaque

Quand c’est trop beau pour être vrai… C’est souvent que c’est pas vrai.

  • Si vous voyez sur les réseaux sociaux une annonce pour un site, un «nouveau concept» qui vous propose d’être payé pour regarder des films et des séries, c’est une arnaque.
  • Le message (en français!) indique que c’est un nouveau concept totalement gratuit provenant des États-Unis, ouvert à tous du moment qu’on est majeur
  • Ça rapporterait en moyenne 25 Euros par film et 15 Euros par série. De l’argent facile!
  • Il n’y a qu’à suivre le lien et s’inscrire… Et on nous invite à payer 9,99 Euros par mois… Mais avec un mois gratuit!
  • L’arnaque a beaucoup circulé en France et semble avoir disparu… Mais il est tout tout à fait probable qu’elle réapparaisse et sévisse ici.
  • Facebook a beau travailler fort pour faire le ménage des fraudes du genre, il faut rester vigilant.
  • Il faut se méfier comme la peste des sites et des services qui promettent du contenu gratuit et d’avoir tous les postes de télé à des prix imbattables: c’est aussi de la fraude. Et si vous êtes victimes de fraude, contactez l’escouade de cybercrime de la GRC.

Les données de l’application Waze pourrait permettre d’intervenir plus vite en cas d’accident

Autobus scolaire électrique eLion

Ceux qui prennent la route pour les vacances vont peut-être utiliser Waze, une application qui nous indique le chemin à suivre en utilisant en temps réel les données et les commentaires des autres utilisateurs; on invite le copilote à donner des informations sur ce qui se passe sur la route.

  • Des chercheurs américains ont démontré qu’on pouvait utiliser les données de l’application pour diminuer le temps de réponse aux accidents: les utilisateurs de Waze indiquaient les accidents à l’application avant même que les services d’urgences soient prévenus – en moyenne 2 minutes et 41 secondes plus tôt!
  • Un gain de temps qui pourrait permettre de sauver des vies, mais avec des réserves!
  • Le système permettait aussi de repérer des accidents moins graves, pas assez pour être signalés à la police, mais qui peuvent causer des ralentissements, et même des endroits à risque d’accidents – des endroits
  • Mais ce n’est pas infaillible (pas encore!): il y a encore beaucoup de faux positifs – des «accidents» qui n’en sont pas, ou qui ne demandent pas d’interventions.
  • Mais les prédictions pourraient se préciser: une étude de Tristan Glatard, un professeur de l’Université Concordia de Montréal, à démontrer que si on combinait les données sur les accidents, sur l’état du réseau routier et de la météo, on pouvait prédire où les accidents allaient se produire avec une précision de 85%! Mais le modèle informatique doit être bien «entraîné» pour chaque ville…
  • Pour ne pas inquiéter les gens: les accidents de la route sont plutôt rares: aux États-Unis, 9 personnes sont blessées par 100 millions de miles parcourus en voiture! Mais les modèles informatiques parviennent quand même à avoir de bons résultats.

Amplificateur de son Google, pour mieux entendre

L’application gratuite Amplificateur de son de Google, pour les utilisateurs d’appareils Android, permet de mieux entendre la musique et le son.

  • Conçu particulièrement pour les gens avec des difficultés auditives… Mais aussi ceux qui veulent simplement mieux entendre leur musique, ou leurs appels téléphoniques quand c’est bruyant autour.
  • L’application analyse le son ambiant; on peut minimiser les bruits distrayants: un peu l’effet d’un écouteur à annulation de bruit!
  • Les réglages sont très simples: deux curseurs, pour amplifier les bruits faibles (les voix) et atténuer les bruits forts (moteurs, etc)
  • Ne fonctionne qu’avec des écouteurs à fil pour l’instant.

P.

Par pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.