Hestan Cue bavette boeuf cuisson

Hestan Cue – la poêle à frire connectée

Avec la poêle connectée Hestan Cue, on peut cuisiner de façon impressionnante même si on y connait rien.

C’est une poêle connectée à son téléphone par Bluetooth. Des capteurs dans son manche, alimentés par une pile AAA, permettent d’en mesurer la température avec précision.

Cliquez ici pour voir ma présentation de la poêle Hestan Cue à Planète techno.

On l’utilise avec une surface de cuisson à induction qui est aussi connectée. L’induction, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est absolument merveilleux. Un champ magnétique fait chauffer la poêle directement plutôt que faire chauffer le rond qui transmet ensuite sa chaleur la poêle. On peut ajuster la température avec beaucoup de précision, et ça chauffe avec une rapidité comparable à la cuisson au gaz.

L’application Hestan Cue sert à coordonner la préparation de la recette désirée. On nous prend vraiment par la main! On indique quand mettre l’huile, les assaisonnements et chaque ingrédient, sans oublier le temps pour laisser reposer sa viande après la cuisson.

Des oignons caramélisés, c’est drôlement facile avec la poêle connecté Hestan Cue

Comme la température est contrôlée au degré près et ajustée automatiquement tout au long de la cuisson, les viandes pourront être saisies à feu vif, mais la cuisson se terminera ensuite à feu plus doux. La précision est géniale pour faire des confitures et des sauces, mais aussi pour caraméliser des oignons sans les brûler, même sans les surveiller constamment.

oeufs Hestan Cue parfaits
Des oeufs parfaits, c’est vraiment, vraiment bon.

J’ai été émerveillé par les steaks et les viandes préparées. Ma plus grande révélation fut avec les oeufs au plat (sunny side up), absolument parfaits (c’est dur à décrire à quel point un plat aussi simple – des oeufs à la poêle! – peut être bon quand c’est parfaitement cuit!)

En plus de la poêle, on peut aussi se procurer le «Chef’s pot», plus haut, pour faire des plats mijotés (bœuf bourguignon ou stroganoff) ou comme réchaud pour des fondues chinoises.

Pour que les viandes atteignent le niveau de cuisson désiré (médium, saignant, etc), l’application nous demandera de mesurer l’épaisseur de ses morceaux avec une règle (incluse) avant la cuisson.

Avec l’application qui nous guide, faire des crêpes n’est plus pour moi une corvée: un ping indique quand c’est le moment de retourner. Et la première crêpe est cuite de la même façon que la dernière!

Truc du pro: n’oubliez pas la ventilation!

Il ne faudra pas oublier de démarrer la ventilation dans la cuisine pour ne pas se retrouver dans une cuisine enfumée!

Malgré l’électronique embarquée, la poêle est lavable à la machine. Une bonne chose: comme elle n’est pas antiadhésive, il est tout à fait normal que ça colle un peu pendant la cuisson. C’est même désirable, ça permet de faire une sauce avec les jus de cuisson! Toutefois, il ne faudra pas utiliser la poêle Hestan pour terminer la cuisson au four, comme on peut le faire avec des poêles en fonte.

Étrangement, certaines recettes demandent du beurre clarifié, un ingrédient que j’ai rarement en main. On pourra remplacer par de l’huile ou du beurre, évidemment. L’application étant en anglais, j’ai fait sourciller mon boucher en demandant certaines coupes de viande; j’ai dû chercher sur le web pour trouver la traduction.

Une version française de l’application est en projet (elle est déjà proposée en allemand et en espagnol). Elle devrait d’ailleurs recevoir sous peu une refonte majeure pour en simplifier l’utilisation, avec des recettes de chefs invités. Un mode «pro» est aussi considéré, qui pourrait permettre d’ajuster le temps de cuisson des recettes à son goût – à ses risques et périls. Dans un monde idéal, on pourrait aussi ajouter ses propres recettes dans l’application.

Est-ce que c’est cher?

Pour l’instant, le Hestan Cue n’est offert au Canada que par Amazon, au prix de 550$ pour l’ensemble avec la poêle basse. La casserole plus haute (chef’s pot, 685$) est aussi proposée pour les plats mijotés.

Ce n’est pas donné, mais ce n’est pas abusif compte tenu de la qualité et de la constance des résultats, surtout si on compare au coût d’une bonne poêle et d’un élément à induction. Mon four à induction a coûté autour de 2000$!

Comme j’ai de bonnes bases en cuisine, j’avoue que j’étais sceptique. Mais j’ai été impressionné et séduit! J’ai trouvé qu’il était très relaxant de cuisiner avec le système. La stabilité de la température et les rappels sonores permettent de faire autre chose que de constamment surveiller la cuisson. J’utilise moins souvent les éléments de mon four à induction depuis.

Le slogan de la compagnie est «faire de meilleurs plats, plus souvent». Sans crainte de rater ou de brûler sa nourriture, faire la cuisine est beaucoup plus agréable. Pourquoi se contenter d’aliments bouillis quand ils peuvent être parfaitement grillés?

Pour dire, si je ne surveillais pas ce que je mange, j’aurais cuisiné beaucoup plus souvent!

J’imagine que dans un futur proche, les recettes des services de repas prêts à cuire (Cook it, Miss Fresh) seront programmées dans sa casserole connectée. Le futur techno de la bouffe?

Comment Hestan Cue se compare avec le Instant Pot et le sous vide?

Contrairement au Instant Pot qu’on utilise de temps en temps, le système Hestan Cue permet de réussir sans effort des recettes qu’on ne ferait normalement que la fin de semaine ou les journées spéciales.

Par rapport à la cuisson sous vide qui demande de prévoir le temps de cuisson (une heure sinon plus pour un steak…) et qui demande de faire revenir ses aliments à la poêle, on peut préparer un repas beaucoup plus vite avec le Hestan Cue, avec un niveau similaire de précision, mais surtout, mieux grillé.

P.