Deskcise Pro V9: pédaler en travaillant

Deskcise pro v9 flexispot vélo entraînement

Je passe beaucoup de temps à lire et à travailler à l’ordinateur. Ce n’est pas l’idéal pour garder la forme! Je me disais qu’avoir un vélo stationnaire qui permettrait de travailler, ce serait merveilleux.

Quand j’ai découvert le Deskcise Pro V9, qui combine une surface de travail et un vélo d’entraînement – « une station de travail d’entraînement »… Je savais que je devais en faire l’essai!

Facile à assemble

Le Deskcise Pro V9 arrive dans une boîte lourde – je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus léger. Tout est déjà assemblé: il n’y a qu’à joindre la surface de travail au vélo avec une vis, et de mettre deux piles (incluses) pour activer l’affichage. En deux minutes, on peut commencer à travailler en pédalant!

Des roulettes permettent de déplacer facilement le Deskcise à l’endroit désiré. Et les pattes de la base peuvent se replier pour prendre moins d’espace.

Si on veut pédaler pieds nus ou en chaussettes (!), des étuis en silicone pour les pédales sont inclus.

Pas connecté!

Le petit affichage à cristaux liquide rappelle une montre des années 80. On peut y lire une approximation des calories dépensées, du temps écoulé, de la distance parcourue et de son rythme de pédalage. Le Deskcise n’est pas un objet connecté. Si ça simplifie la configuration (il n’y en a pas!), on ne pourra pas transférer ses données dans son application d’exercice préférée. Pour faire le suivi de ses efforts, il faudra noter les données à la main, ou utiliser le mode « vélo stationnaire » de son bracelet connecté.

Bouger lentement mais sûrement

La résistance magnétique, très silencieuse, va de -1 jusqu’à 8+ et s’ajuste en tournant un gros bouton. De -1 à 2, c’est l’équivalent de marcher: on pourra travailler ou parler au téléphone sans perdre le souffle. Au-delà, c’est un peu plus délicat: je peux répondre à des courriels au niveau 3, au niveau 5, je peux lire des articles légers, mais l’effort nécessaire ne me permet pas de me concentrer pour écrire sérieusement.

Avec son gros siège rembourré, le Deskcise Pro V9 ne va remplacer un vélo d’entraînement pour les vrais sportifs!

La hauteur du bureau s’ajuste, mais on peut aussi le déplacer la tablette d’avant en arrière. On peut utiliser le Deskcise pour travailler debout, mais sans repose-pied, la position n’est pas idéale à mon goût.

Ça fonctionne?

Sans vraiment m’en rendre compte, j’y ai passé une heure la première journée que je l’ai utilisé. Depuis, je m’en sers régulièrement pour lire et jaser au téléphone en pédalant. Depuis quelques semaines, je m’en sers plus régulièrement pour me remettre en forme avant l’été. Ça démarre bien la journée en lisant les nouvelles devant ma fenêtre! En me donnant un objectif de durée (une heure, par exemple), je suis forcé de me concentrer sans distraction. Je profite de ce temps pour répondre à des courriels: je me surprends à avoir une boîte de courriel plutôt vide!

À plus de 850 CAD, le Deskcise Pro est un pensez-y-bien. Ce n’est pas une solution miracle. C’est le genre de gadget qu’on peut utiliser un moment… avant qu’il se mette à prendre de la poussière!

Mais en plaçant le Deskcise Pro V9 dans son bureau, dans son salon (pour brûler des calories en regardant des séries télé!) ou même dans la cuisine (manger en pédalant!), ça peut devenir une bonne habitude. Ça me permet de m’entraîner à l’intérieur même quand la température n’est pas idéale (ou que je suis paresseux; pédaler ne semble pas trop éprouvant).

L’important, c’est de bouger, mais surtout, de changer le mal de place une fois de temps en temps, ne pas passer sa journée assis!

P.

P.S. J’ai composé le premier jet de ce texte sur le Deskcise, mais je l’ai finalisé et révisé assis sur une chaise, question d’être plus concentré!

Auteur : pascalforget

Chroniqueur et journaliste en technologie et en science.