Rester en contact à l’étranger avec KnowRoaming

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous voyagez à l’étranger et que ne vous ne voulez pas payer les frais exorbitants d’itinérance de votre fournisseur, vous aimerez certainement KnowRoaming, un service canadien. C’est un circuit mince comme un autocollant que l’on colle sur sa carte SIM (aussi nano ou micro) avec un applicateur fourni qui permet d’avoir l’équivalent d’une deuxième carte SIM qui s’active automatiquement lorsqu’on arrive à l’étranger, qui offre de meilleurs tarifs.

Sur le site, plusieurs vidéos montrent comment procéder à l’application. C’est simple, mais un peu de doigté est nécessaire: ma première tentative n’a pas fonctionné, j’ai dû appeler pour obtenir un nouveau kit. Conseil de pro: n’appuyez pas au milieu, seulement autour, pour éviter d’abimer la puce. Une fois que c’est fait, vous pouvez continuer d’utiliser votre téléphone normalement au Canada, avec votre fournisseur habituel. Mais une fois à l’étranger, vous profiterez des tarifs réduits proposés par KnowRoaming de façon (presque) magique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre téléphone doit être déverrouillé , c’est-à-dire ne pas être lié uniquement à votre fournisseur. Pour ce faire, vous pouvez contacter votre fournisseur avant votre départ, ou utiliser un service de déverrouillage du Web comme cellunlocker.net (beaucoup moins cher, je l’ai utilisé plusieurs fois sans problème, mais ça reste à vos risques).

Il faut ensuite installer une application dans son téléphone et configurer son compte. On nous assigne un numéro de téléphone américain et anglais; on peut se faire appeler à un de ces numéros, c’est de ces numéros que sembleront provenir nos appels de l’étranger.  Pour 3$ par mois, on peut continuer d’utiliser son numéro de téléphone canadien, mais il faut activer le transfert d’appel.

Frais itinérance Vidéotron en Espagne
Tarifs en itinérance de Vidéotron en Espagne
Know Roaming tarifs en espagne
Les tarifs de Know Roaming

 

Par rapport aux tarifs d’utilisation à l’étranger proposés par les fournisseurs canadiens, l’économie est importante. En Espagne, la minute d’appel passe de 0,60 $ à 0,10$; les textos passent de 0,30$ à 0,10$, et le mb de données passe de 0,60$ à 0,15$. (Les tarifs varient beaucoup d’un pays à l’autre en fonction des ententes.

Le coût de vos données, de vos appels et de vos textos est clairement indiquées dans l’application: vous n’avez pas de surprise. Mais ça baisse vite: 5$ après quelques heures en Suisse: envoyer une photo coûte cher!

Les tarifs restent plus beaucoup plus élevés que son forfait au Canada, mais pour un usage limité (courriels, textos, quelques appels), ça peut être une bonne affaire. Pour un usage normal, rien ne bat l’achat d’une carte SIM locale (en Espagne, j’ai payé 20$ pour 2 Go de données et des textos illimités). L’avantage de KnowMobile est qu’on a pas besoin de faire un détour pour magasiner une puce; pas besoin de changer sa carte SIM, et surtout, qu’on peut utiliser son téléphone dès que l’avion se pose. D’expérience, acheter une carte SIM à l’étranger n’est pas vraiment compliqué… Mais pendant qu’on cherche une petite boutique où on vend des cartes SIM (ce n’est pas nécessairement évident), on ne visite pas.

C’est aussi très pratique si votre vol a une escale de quelques heures ou si vous passez peu de temps dans un ou plusieurs pays différents.

P.

Autres critiques: