L’heure juste sur la Pebble Time Steel

Mise à jour 7 décembre 2016: La compagnie Pebble a été achetée par Fitbit. La production des montres est arrêtées. Oubliez les mise à jour. Vraiment dommage.

Je porte depuis quelques jours la Pebble Time, la version améliorée de la Pebble, la montre intelligente dont on ne parle pas assez. Elle a une autonomie de plus d’une semaine, elle est résistante à l’eau, et son affichage en papier électronique est allumé en permanence. On peut en changer l’affichage à son goût, et il y a des dizaines d’applications pratiques – pour contrôler sa musique, payer son café, répondre à ses notifications, et on peut s’en servir pour mesurer l’activité physique. Et son prix est beaucoup moins élevé que celle des autres montres intelligentes – on peut se procurer le modèle original, toujours fonctionnel, pour 120$ canadiens.

L’écran couleur est fade

La grande nouveauté de la Pebble Time: son écran est maintenant en couleur. Malheureusement, la résolution n’est pas élevée, les couleurs de l’écran sont fades et ça diminuent le contraste par rapport à l’écran noir et gris de la Pebble Classic. C’est toutefois suffisant pour reconnaître les pochettes des albums que j’écoute et afficher un Nyan Cat potable. Même si l’affichage est toujours allumé, il n’est pas rétro-éclairé; on doit secouer le poignet pour activer l’éclairage si la lumière ambiante n’est pas suffisante. Une chose est décevante: l’écran semble tout petit, entouré d’une grande bordure noire…

Quatre boutons (valent mieux que trois?)

Il y a quatre boutons sur la montre (plutôt que trois). Un bouton pour revenir en arrière à gauche. À droite, le bouton du haut permet de revenir dans le temps (voir les notifications passées), celui du milieu d’activer les applications, celui du bas d’aller dans le futur – voir les rendez-vous à venir; l’utilité augmente si on ajoute des applications – pour connaître les résultats des matchs sportifs passés et l’heure des prochains, par exemple.

Le bouton du milieu permet d’accéder aux applications pour mesurer son activité physique, payer son café, consulter Evernote et même jouer à des jeux simples.

La reconnaissance vocale est surprenante

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Autre nouveauté: la Pebble Time a un micro (mais pas d’haut-parleur). J’ai été surpris de la qualité de la reconnaissance vocale pour répondre à un texto sans sortir son téléphone de sa poche. Gros défaut: on a l’air vraiment fou en parlant à son poignet… Mais je m’en suis servi pour répondre à des messages Facebook alors que je faisais de la popotte. Les réponses écrites pré-enregistrées (« J’arrive ! ») sont plus discrètes.

Et le bracelet

Un détail: le bracelet en cuir qui devait être gris est beige, et déjà taché d’eau. (Un bracelet métallique offert dans l’offre Kickstarter va m’être envoyé plus tard.) Ce sont des bracelets de montre standard de 22 millimètres, qui se remplacent facilement.

La Pebble Time Steel coûte 299$. La Time tout court, au boîtier et au bracelet en plastique, est 249$. Si vous vous demandez si vous allez aimer ça, une montre intelligente? La Pebble tout court reste une excellente option, même si elle est vieille de 3 ans…

Si vous trouvez que la Steel est trop grosse, il y a maintenant la Pebble Round, plus petit et plus mince. Deux différences majeures (à part la taille) avec les Pebble carrées: la résistance à l’eau est diminuée et surtout, l’autonomie n’est plus que « jusqu’à 2 jours », compensée par une recharge rapide: 15 minutes de charge ajoute 24 heures d’autonomie. Son prix est de 249,99 US.

Et la montre modulaire Blocks?

C’est un concept impressionnant, mais je serais très surpris que ça arrive vraiment comme prévu en mai 2016, malgré les partenaires prestigieux. Et je  ne finance plus de projets Kickstarter: chat échaudé craint l’eau froide!

P.

2 réflexions au sujet de « L’heure juste sur la Pebble Time Steel »

Les commentaires sont fermés.