Y’a t’il de la vie après la mort… sur Facebook?

Qu’est-ce qui ce qui arrive avec notre compte Facebook après notre décès? Avec votre compte de courriel, Twitter? Il est possible de faire ses dernières volontés numériques et ses préarrangements sur les réseaux sociaux.

Parce que la technologie change les rituels autour d’un décès. D’ailleurs, la compagnie québécoise Fragment propose même de créer un hommage social, un vidéo constitué des souvenirs numériques des proches.

Mourir sur Facebook

  • Si on le souhaite, notre profil Facebook peut être transformé en compte de commémoration. La page reste en ligne, et la mention  En souvenir de apparaîtra à côté du nom. Les amis pourront alors laisser des commentaires, mais les amis ne recevront plus de nouvelles, et seul le légataire pourra y apporter des modifications. On a calculé qu’en 2098, le nombre de comptes de personnes décédées pourrait dépasser le nombre de personnes vivantes. Avec presque 2 milliards d’utilisateurs, il y a au moins 20 000 utilisateurs qui décèdent chaque jour!

Cliquez ici pour créer un compte de commémoration sur Facebook.

Mourir sur Google

  • Sur Google, on peut prévoir ce qui se passera si notre compte n’est pas utilisé pendant la période de son choix avec le gestionnaire de compte inactif. On peut choisir que tout notre compte soit effacé, ou donner à des personnes de confiances (qui vont devenir nos successeurs numériques) la possibilité de télécharger vos courriels, mais aussi vos photos et vos vidéos YouTube. Le ou les personnes vont recevoir un message que l’on compose, avec l’ajout:
Jean Dupont (jean.dupont@gmail.com) nous a demandé de vous envoyer cet e-mail automatiquement une fois qu'il aura cessé d'utiliser son compte.

Cordialement,
L'équipe Comptes Google

Comment configurer le gestionnaire de compte inactif Google.

Mourir sur Twitter

On peut remplir un formulaire pour demander la suppression du compte d’un utilisateur décédé ou victime d’une incapacité.

Mourir avec iCloud (un Mac ou un iPhone)

Que faire si on veut écouter la musique d’une personne décédée, voir les photos de son iPhone? C’est pratiquement impossible! Le plus simple est d’ajouter le mot de passe de son compte iCloud (et le mot de passe de son téléphone, et de son ordinateur) dans son testament, ce qui n’est pas l’idéal si on le change régulièrement. Et ça peut poser problème si l’identification en deux étapes est activée – si on a pas accès à un appareil autorisé!

Si vous utilisez d’autres services, ça vaut la peine de vérifier comment vos données seront gérées en cas de votre décès. L’accès à vos courriels ou à votre ordinateur pourrait être très utile à votre succession – trouver vos déclarations de revenu, vos comptes bancaires…

P.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *