Lady Gaga et les drones du Super Bowl

La performance de Lady Gaga lors du Super Bowl vous a impressionné?

Certains n’ont pas réalisé tout de suite que les lumières qui bougeaient derrière, ce n’était pas des effets spéciaux, c’était 300 drones – contrôlés par la technologie Shooting Star d’Intel. Dans un article de Wired, on apprend que les drones sont longs d’un pied, qu’ils ne pèsent que 8 onces et faits de plastique et de mousse pour minimiser les risques en cas de chute. Ils ont des lumières DEL qui peuvent générer jusqu’à 4 milliards de couleurs différentes!

La chorégraphie est dirigée par un ordinateur qui donne à chaque drone son rôle en fonction du niveau de sa pile et de sa connexion GPS. Si un drone flanche, il est rapidement remplacé par un autre. La technologie de drones volant en groupe est utilisée pour des spectacles (à Disney World, entre autres), mais pourrait aussi servir pour des missions de recherche et de surveillance.

La performance extérieure n’était pas en direct – elle a été enregistrée quelques jours à l’avance, la FAA (l’agence américaine qui régit l’aviation) ayant émis une interdiction stricte des drones pendant le match: un interdiction qui s’appliquait dans un rayon d’environ 55 kilomètres autour du stade NRG!

P.

Source: Lady Gaga’s Halftime Show Drones Have a Bright Future

Et si l’idée d’utiliser des essaims de drones autonomes pour des applications militaires moins nobles vous intéresse, le roman Kill Decision de Daniel Suarez (l’auteur de l’excellent Daemon) aborde le sujet. Et ça fait un peu peur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *