Kickstarter et moi, c’est fini

Kickstarter broken heart

Je vous annonce officiellement la fin de ma relation avec le site de financement social Kickstarter.

Tout allait bien au départ. Enfin, une façon de changer le monde en encourageant concrètement des projets inspirants! Le Web a la rescousse de l’entrepreneuriat, LA façon de financer ses idées originales!

J’étais si amoureux que j’ai appuyé avec enthousiasme 15 projets, pour une valeur totale de près de 1400$ (j’oublie peut-être des frais de livraison): des écouteurs, un routeur avec écran tactile, des vêtements… quand on aime on ne compte pas. J’étais heureux, tout allait bien.

Kickstarter spending

Mais lentement, des nuages gris se sont accumulés dans notre relation. Les petits mensonges, les problèmes de communications, les tromperies et les problèmes de communication ont eu raison de mon amour.

Sound band écouteurs Kickstarter
Des écouteurs avec deux ans de retard… Si tout va bien.

Les retards. Il est tout à fait normal qu’un projet soit retardé et qu’il évolue en cours de route. Ça peut même être une bonne chose: le succès inespéré du projet de montre intelligent Pebble en est le meilleur exemple. Passer de 1000 montres qu’on pensait fabriquer à la mitaine à près de 170 000 demande une réorganisation majeure. Malgré tout, le défi a été relevé avec brio et la montre reste toujours selon moi la plus intéressante des montres intelligentes. Mais il semble maintenant normal que les projets soient retardés et que les dates de livraison annoncées soient ridicules. Si j’en crois un tableau de la compagnie Hybra, je vais peut-être recevoir des écouteurs Sound Band en janvier 2015, s’ils réussissent à régler des problèmes techniques majeurs, alors qu’ils affirmaient sans rire pouvoir livrer en décembre 2013.

Le manque de communication. C’est pourtant écrit dans les règles de base de Kickstarter:

If problems come up, creators are expected to post a project update (which is emailed to all backers) explaining the situation. Sharing the story, speed bumps and all, is crucial.

Pourtant, malgré les retards, les créateurs peuvent passer des semaines, parfois des mois sans faire de mise à jour ni répondre aux questions des Backers. Oubliez la description des problèmes rencontrés, les galeries de photos des prototypes, de l’emballage, du processus de fabrication. Une relation doit être basée sur la confiance: je n’en peux plus des mises à jour vagues, contradictoires ou carrément mensongères.

Pressy Kickstarter
Les copies sont déjà en vente pour le huitième du prix.

Les copies moins chères. J’ai contribué 20$ pour recevoir un Pressy, un bouton qui se glisse dans la prise d’écouteur de son téléphone Android pour activer d’un clic certaines fonctions. J’attends toujours la livraison. Pourtant, des produits étrangement similaires sont déjà en vente pour 2,24$, frais de livraison inclus. C’est peut-être une copie de qualité moins élevée, mais qu’est-ce qui me dit que ce n’est pas le même fournisseur, et que le créateur ne s’en met pas plein les poches. Ou c’est peut-être l’inverse, que le créateur ne fait que revendre des produits achetés pour quelques sous en Chine, comme ça semble être le cas pour les stylos fontaine Visionnaire? Le principe des produits As Seen on TV qu’on retrouve pour beaucoup moins chers en magasin…

Les escroqueries. J’ai eu de la chance, je n’ai pas été victime d’une véritable escroquerie, mais il y en a eu. Il faut être vraiment motivé pour tenter un recours légal à l’étranger pour récupérer quelques dizaines de dollars. Pourtant, si on multiplie quelques dizaines dollars par des milliers de supporteurs, un créateur peut récolter presque sans risque une grosse somme.

Kickstarter is not involved in the development of the projects themselves. Kickstarter does not guarantee projects or investigate a creator’s ability to complete their project.

Le silence de Kickstarter. Le créateur ne donne plus de nouvelles? Vous vous sentez lésés? Vous voulez un remboursement? Ne vous attendez pas à de l’aide de Kickstarter. Rien pantoute. Niet. Nada. Dès le moment où Kickstarter a empoché 5% de commission sur les montants récoltés, ils se détachent complètement du projet. Être payés 50 millions de dollars (5% d’un milliard de dollars de projets financés) pour entretenir un site Web, sans avoir à offrir un vrai service après-vente, c’est plutôt payant. Et ce n’est pas comme si le site était mis à jour souvent: si l’interface de Kickstarter a changé depuis un an, je n’ai rien remarqué…

En conclusion

Kickstarter ne devrait pas être un endroit où les entrepreneurs inexpérimentés, les rêveurs optimistes et les escrocs peuvent obtenir de l’argent sans avoir à rendre de comptes.

… Kickstarter ne devrait pas être un endroit où les entrepreneurs inexpérimentés, les rêveurs optimistes et les escrocs peuvent obtenir de l’argent sans rendre de comptes. En attendant que ça change, malgré mon envie sincère d’appuyer des créateurs avec des projets stimulants, je ne compte plus appuyer de projets Kickstarter à moins d’avoir un gros coup de coeur. Je tenterai aussi de résister à la tentation d’un petite vite

Chaussettes inusables, vraiment?

5 months later holes in Socrates Socks

Mon cauchemar? Je ne peux dire que du mal du projet de chaussettes inusables Socrates, qui illustre pour moi le pire de Kickstarter. Communication irrégulière, délais, mensonges, une saga ridicule. 70$ pour 5 paires de chaussettes dont l’usure est visible après les avoir portées quelques fois. J’ai déjà troué un bas en une journée! Malgré la garantie à vie, j’attends toujours les paires de remplacement.

Pour terminer sur une note positive

Si un projet représente pour moi le meilleur de Kickstarter, c’est la montre québécoise de Division Furtive. Communication claire, amusante et régulière, un projet rondement mené: tout ce qu’un projet de financement social devrait être. Si tous les projets étaient comme celui-là, mon salaire y passerait!

AJOUT: Division Furtive prépare le modèle 50, amélioré!

P.

P.-S. Je vous reparlerai de la montre Omate TrueSmart. Elle fonctionnait beaucoup mieux que j’imaginais, mais je n’ai pu en profiter pleinement en raison d’une connexion Bluetooth défectueuse. J’attends une montre de remplacement; il a fallu presque deux mois de délais postaux pour envoyer la montre à Hong-Kong. Je vous parlerai aussi du routeur Almond+ avec écran tactile.

AJOUTS:

« …another clear sign that crowdfunding has a serious credibility problem »

« The list of Kickstarter disappointments is by now longer than the crowdfunding site’s greatest hits. Too often, well-intentioned inventors disappear when their dreams run into the various roadblocks thrown up by reality. »

The best ponzi and pyramid schemes in history usually involve some people benefiting from the scheme; this lends credibility to the supposed legitimacy of the scheme. In the end a lot more people never get what they expect, except Kickstarter who earns millions for being nothing more than a middleman between two clueless parties.

17 réflexions au sujet de « Kickstarter et moi, c’est fini »

  1. Excellent article pascal …. merci de info.. lecture plaisante & enrichissante
    jle recommande car ont sais jamais sur quoi tomber avec le web….

  2. Pour des produits techno Kickstarter n’est peut-être pas la meilleure façon de financer des projets. Mais quand on parle de projets de création, en journalisme, en documentaire, en art… Le sociofinancement devient une façon de concrétiser des microentreprises qui ne sont pas éligibles à d’autres sources de financement plus conventionnelles. Comme http://www.planetef.com

  3. Ce qui me dérange le plus dans cette histoire, ce n’est pas tant les tentatives de fraude (il y en aura toujours) ou les projets mal fignolés ou qui ne sont pas menés à terme, mais plutôt le laxisme (volontaire) de Kickstarter qui ouvre ses portes au premier venu et l’absence de mesures prises par cette dernière pour protéger les investisseurs.

    Merci, Pascal, de mettre en lumière les côtés sombres de Kickstarter. Un investisseur averti en vaut deux.

  4. Excellent article. Effectivement Kickstarter pour les objets ce n’est pas toujours ‘safe’. Ils ont d’ailleurs resserré les règles énormément, et… les projets d’objets sont maintenent majoritairement sur Indiegogo ! Les délais allongent…

    Je prépare moi-même une campagne Kickstarter pour un objet, mais ce sera uniquement un outil marketing, pas un outil de financement; le projet sera complété.

    J’ai pour mon dire que si qqn n’est pas capable de convaincre des investisseurs/prêteurs de son projet, c’est que le plan d’affaires est pas très développé et les coûts sont du n’importe quoi.

    Salutations!

  5. Au moins tu as reçu tes bas!
    Rien reçu encore de mon côté! Assez fou ces délais!
    (Et j’ai connu ce projet via un de tes tweet, il y a longtemps!)

    Mon 1er projet backé a été le Caméra Capture Clip, un des premiers grands succès de Kickstarter! Ça m’a beaucoup servi cette clip là, tellement que j’ai acheté leur dernier modèle il n’y a pas longtemps pour améliorer l’expérience!

  6. Votre problème réel est que vous agisser en acheteur sur un site d’investisseur/financier en recherche et développement. Un site comme outgrow.me est plus apte a répondre a votre style d’achat.

    Kickstarter sert a investir et financer des projets a 100% de risque de ne jamais être complété. Pas a pré-commander des produits a livraison a date fixe.

    Comme tout investissement c’est votre travail de poser toutes les questions et de vous assurer que vos attentes et besoins et garantis sont satisfaite avant d’investir.

    95% des compagnies dites normal ne font pas 5 ans et souvent ne livre pas le produit/service vendu.

    1. @Moulinneuf Relisez mon billet jusqu’au bout. Je n’ai rien contre le risque, mais j’en ai contre le laxisme de Kickstarter et les pseudo-créateurs qui sont incapables de faire régulièrement des mises à jour…

    2. @Pascal Forget , Je vous ai lus et relus avait/et compris a 200%, désolé en plus votre texte est lier a http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/les-mutations-tranquilles/411325/le-financement-participatif-a-t-il-atteint-son-point-d-incompetence

      Le site outgrow.me est parfait pour l’acheteur encourageur testeur que vous êtes. Kickstarter c’est pas Quirky.com , c’est exactement pour les rêveurs et entrepreneurs inexpérimenté pour les arnaqueurs c’est discutable aller a n’importe qu’elle expo informatique et vous allez voir 100 produit qui semble similaires , ce n’est pas un système parfait. Il y a aussi place a l’innovation : assurance pour investisseur, certification de projet par un parti indépendant , responsable de mise a jour / nouvelle indépendant , revus des produits final et service et note sur un site indépendant etc … Comme je l’ai dit c’est 100% risque pour nouvelle entrepreneur qui rêve , sinon sa s’appellerait Sony ou Apple 😉 pas démarrage aka kickstarter. Désolé nous ne sommee pas d’accord sur le but et principe mais je partage votre dégout sur laxisme et non professionnalisme juste que c’est le pas le but du site ni leur mission. Désolé.

    3. @moulinneuf Merci pour le lien du Devoir! Je comprends votre point. Mais selon les FAQ de Kickstarter, si un projet va mal,

    4. creators need to find a resolution. Steps could include offering refunds, detailing exactly how funds were used, and other actions to satisfy backers
    5. . L’autre point important est aussi la communication avec les backers. Ce n’est pas la perte de l’argent misé que je pleure; malgré mes rêves brisés, je serais très satisfait de lire une belle histoire d’entrepreneuriat pour chaque projet… 😉

    6. @PascalForget
      FAQ : frequently asked question / Les questions les plus souvent demandées. C’est le genre de réponse que dans notre monde de litigation / poursuite / avocat qui cherche a poursuivre pour frais et non-cause, les gens de tout projet son obligé de marquer. C’est une demande et exigence pas un contrat garanti et assuré. À moins que vous ne supportiez un livre sur histoire du projet d’un indépendant, je doute que vous obtenier satisfaction sur ce point a 100% , pas que je ne suis pas d’accord ni supportif de l’idée , mais vous demander a quelqu’un qui n’est pas capable de communiquer les problèmes de son entreprise dans la création de son produit a ses client de vous raconter l’histoire de son échec. Selon moi c’est pas trop réaliste, pour un paquet de raison d’ordre de responsabilité et de possible poursuite et aussi d’ordre personnel et de manière de procéder. Selon moi, vos exigences sont trop hautes et professionnels , prouvées par votre propre résultat.

      Update de faq : Kickstarter est pour les rêveurs , non professionnels , innovateur de couleur et forme et débutant en invention, est 100% risquer et certains ne respectent pas les règles et demande et d’autre leur temps de livraison parfois de plusieurs années et aussi des arnaqueurs arrive a passer le système pour les enlever, et les copy-cat mondiaux suive le site pour des idées . Vous entrez dans un monde qui essaie de modifier la réalité avec des budgets et ressources très limités. Les chances de réussite sont minimes.

      Vous allez être plus heureux sur outgrow.me (site de projet réussi ) ou Quicker.com ( site d’invention collectif ), kickstarter ( site de demande de financemement de démarrage de projet 100% risqué ) était pas pour vous en partant, et c’est parfaitement correct et maintenant vous le savez 😉 merci pour la discussion.

  7. Kickstarter absolutely could make the site much *closer* to « idiot proof », if, indeed, they want to be 100% « not a store ».

    They really *don’t* wish to discourage the « shoppers », though, because hugely overfunded Projects just mean huge commissions for Kickstarter — with no responsibility or risk taken on by Kickstarter — except for Credit Card fraud chargebacks, which more people ought to pursue IN ORDER TO IMPROVE KICKSTARTER.

    The « simple » solution is to:
    (a) preferably: disallow product as Rewards. If Kickstarter isn’t a store, then why are Backers being offered 50% off retail price (and similar) … sure sounds like a purchase to me.

    (b) If as yet unproduced items are still allowed to as Rewards , then disallow « estimated delivery dates ». There are far too many uncertainties to give an accurate estimate. Kickstarter has been around for years, yet tech projects still underestimate delivery timeframes by 12 months or more.

    (c) Do not allow contribution by Credit Card. That makes it 100% clear that credit card fraud protection does not apply.

    (d) Make the funders repeatedly accept this message (heck, print, sign, and MAIL it in): The Rewards in this Project are imaginary and very likely will NEVER be delivered. Sending money to Kickstarter is legalized gambling and you have no recourse in the cause of fraud or any other use of the funds you have contributed. If you get lucky and receive the stated reward(s), these must be reported as gambling income for income tax purposes.

    You get the idea.

Les commentaires sont fermés.