Montre sportive Epson Runsense SF-810

Epson, la compagnie d’imprimantes, fait aussi des montres sportives? Moi aussi j’ai été surpris. C’est que la compagnie fabriquait déjà les composantes GPS pour d’autres manufacturiers… Et a décidé d’offrir ses propres produits.

Et en raison du contrôle de la fabrication, l’autonomie annoncée surprend: ell est de 20 heures en mode cardio+GPS, et atteint jusqu’à 30 heures en mode GPS seulement. Une autonomie qui est plus que suffisant pour les marathoniens et même les ultra-marathoniens! Le gros avantage pour le commun des mortels: ne pas avoir à la recharger entre chaque entraînement, et on peut la porter comme montre pendant plus d’une semaine.

Une montre sans distraction

C’est une montre sans fioriture: pas de musique, de notifications: le bracelet n’affiche que l’heure, votre rythme cardiaque et vos données de course. Et non, il ne mesure pas non plus le nombre de pas quotidiens, style Fitbit.

L’affichage LCD reste très lisible même en plein soleil, avec un mode d’éclairage pour la nuit.

runsense-sf-810-epson

La montre est très légère et confortable. Pour assurer une bonne précision, le bracelet doit être porté plutôt serré au poignet; une partie du bracelet est flexible et sert de ressort pour que l’ajustement reste confortable, et ça fonctionne très bien. La sympathique représentante m’assure que malgré l’apparente fragilité ils n’ont eu qu’à remplacer qu’un très petit nombre de bracelets, pas à cause de l’usure, mais parce qu’ils semblaient avoir été dévorés par des chiens!

Pas simple

Epson SF-810 menu écran tour automatique

Malheureusement, l’interface du bracelet fonctionne encore avec quatre boutons aux coins de la montre, comme une montre Casio des années 80. Pour accéder aux réglages, il faut appuyer sur les bouton B, C, D ou A en fonction des menus: rien n’est vraiment intuitif, j’ai du recourir au manuel d’instruction à plusieurs reprises. Surtout qu’il faut faire ça APRÈS s’être connecté au GPS – ce qui n’est vraiment, vraiment pas logique.

Pour dire: pour ajuster l’heure, il faut être à l’extérieur et se connecter au réseau GPS!

On peut programmer des entraînements selon des objectifs de distance, de vitesse, de rythme cardiaque… Mais préparez-vous à consulter le manuel d’instruction plusieurs fois!

Transfert des données

Mise à jour: L’application pour transférer les données s’appelle maintenant Epson View – et elle est beaucoup plus agréable à utiliser et simplifie énormément le transfert des données.

Le transfert des données de la montre se fait en deux étapes. On doit d’abord télécharger la liste des entraînements enregistrés dans la montre, puis télécharger individuellement chaque entraînements, un autre truc qui n’est pas logique. On m’assure que l’interface de l’application sera mise à jour sous peu pour simplifier grandement le processus.

Runsense View

runsense-view-epson-interface

Une fois le transfert complété, on peut consulter ses données dans le site Runsense View et les transférer dans plusieurs services, dont RunKeeper, Strava et MapMyFitness.

Une des fonctions plutôt rares sur les montres: un calculateur de cadence (nombre de pas par minutes) et de longueur de foulée; on peut facilement voir si notre cadence tourne bien autour des 180 pas par minutes recommandés par beaucoup de sites de course. Et cette mesure sert aussi à évaluer avec plus de précision la distance parcourue dans une zone de mauvaise couverture GPS (quand on passe sous un tunnel, par exemple).

Pour l’autonomie

À l’usage, le plus gros avantage de la montre est son autonomie.Comme elle se met en veille automatiquement quand on ne l’utilise pas, on peut la laisser dans un tiroir et s’en servir pour plusieurs entraînements courts (5-10 kms) sans avoir besoin de la recharger. Si vous êtes un sportif sérieux qui a besoin de réglages avancés et que l’étanchéité et l’autonomie sont pour vous les critères les plus importants (si vous vous entraînez pour un ultra ou un triathlon par exemple), la RunSense SF-810 peut-être une bonne option. Mais au prix de vente suggéré de 390$, il y a des montres d’entraînement beaucoup moins coûteuses et beaucoup plus simples d’utilisation: il faut être certain d’avoir besoin des fonctions avancées.

Je compte continuer à l’utiliser pour courir (j’ai du poids à perdre!) et mettre à jour le billet en fonction des mises à jour.

P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *