La course, c’est dur pour le poignet

Montres sportives pour courir

 

Je reviens de courir comblé. J’ai trouvé la combinaison idéale de montres sportives.

Oui, trois montres sont nécessaires à mon bonheur. (Non, je ne les portais pas sur le même poignet; c’est seulement pour la photo).

La montre GPS TomTom Runner Cardio est vraiment bien pensée. Elle enregistre mon rythme cardiaque tout au long de ma course, sans sangle de poitrine. Les données peuvent être exportées dans RunKeeper, l’application de course que je privilégie. La montre est géniale, mais j’aime courir en musique.

La Pebble peut afficher les informations de RunKeeper, mais il faut démarrer ma course avec mon téléphone. Je n’aime pas me dépêcher pour glisser mon téléphone dans ma poche ou mon brassard… J’ai toujours peur que mon téléphone me glisse des doigts. Avec l’application Music Boss for Pebble, je peux facilement changer le volume et passer à la chanson suivante en appuyant sur les boutons de ma montre, ce qui est toujours plus précis qu’appuyer au bon endroit sur un écran tactile. (En ce moment j’écoute surtout des podcasts pour courir, me concentrer sur une histoire change le mal de place.)

La Withings Pulse O2 est facultative, mais elle ne quitte plus mon poignet parce que je suis en compétition amicale avec un animateur télé extrêmement sympathique qui utilise la même montre. Elle peut lire le rythme cardiaque et le taux d’oxygène sanguin, mais il faut sortir le module du bracelet, appuyer sur le bouton plusieurs fois, passer son doigt sur l’écran, puis poser son doigt sur un capteur derrière l’affichage pendant quelques secondes, ce qui n’est pas super pratique en courant. C’est pourquoi j’ai mis une attache autobloquante pour que le module ne glisse pas du bracelet. (J’ai toujours un faible pour le Misfit Shine, un traceur d’activité physique sobre et élégant, mais je n’ai que deux poignets; je dois choisir, même si c’est déchirant.)

En plus de tout ça, je cours quand même avec mon téléphone, dans un brassard ActiveSLEEVE, avec des écouteurs Sennheiser PMX 685i (qui ne glissent jamais des oreilles et ont l’avantage de ne jamais avoir de pile qui flanche au milieu d’un entraînement, un beau problème des écouteurs sans fil).


Je me disais en courant que la Apple Watch pourrait enregistrer mon rythme cardiaque, le nombre de mes pas, ma vitesse et le trajet parcouru, en plus de me permettre d’écouter de la musique. Le compagnon d’entraînement idéal?

Mais le combo Pebble-Tom Tom Runner Cardio a des avantages non négligeables par rapport à la Apple Watch.

  • Un affichage LCD est peut-être moins sexy, mais il reste parfaitement lisible même en plein soleil (le soir et la nuit tout dépend du rétro éclairage, mais je cours rarement le soir)
  • Les deux montres n’ont pas besoin d’un recharge quotidienne; je peux m’en servir même si j’oublie de les recharger
  • Avec la Tom Tom Cardio, je peux courir sans téléphone (la Apple Watch dépend du téléphone pour le GPS)
  • Les deux sont étanches; je n’ai pas à m’inquiéter s’il menace de pleuvoir
  • Passer de l’affichage des données sportives aux fonctions musicales demande des manipulations qui ne sont pas évidentes en courant; l’utilisation des deux montres, c’est comme avoir deux tableaux de bord distincts
  • Et pour l’instant, la Apple Watch n’est compatible qu’avec le iPhone.

La montre intelligente Omate TrueSmart s’approche de mon idéal; mais son affichage est difficile à lire au soleil et elle n’est pas à l’épreuve de l’eau. Mais ce sont les coupures de l’audio par Bluetooth quand je la secoue qui la rend inutilisable pour la course. (Cette montre est une des raisons de ma rupture avec Kickstarter).

P.

Lectures supplémentaires:

AJOUT: J’ai aussi parlé de mes bracelets intelligents préférés à l’émission La Sphère.

Billets liés: Bracelets sportifs à RDI Matin Weekend et Problèmes de bracelets sportifs.