A Blind Legend: un jeu qui se joue les yeux fermés

A Blind Legend


Envie de vous reposer les yeux? Blind Legend est un jeu qui se joue les yeux fermés, pas parce qu’il est facile… Mais parce qu’on ne voit rien sur l’écran. Tout passe par les oreilles…

L’application utilise le son binaural, pour créer des ambiances sonores comme si on y était, ce qui permet de se repérer et de remplir sa mission… Ça vaut la peine de jouer avec de bons écouteurs dans un endroit calme.

App Store: Sur App Store iOS et Google Play sur Android. Le jeu a été rendu possible grâce a une campagne de financement social et une collaboration avec France Culture. Le jeu est gratuit, mais des achats sont proposés dans l’application – la possibilité de rejouer tout de suite si on meurt trop rapidement (on a droit à cinq vies au départ, un vie est redonnée chaque 20 minutes).

L’histoire est un peu cruelle… Vous avez été aveuglé par Thork… Qui s’est emparé de votre dulcinée. Vous devez la retrouver, guidé par votre fille…

Vous incarnez Edward Blake, un chevalier dont la femme, Dame Caroline, a été enlevée par le redoutable Thork, maître du donjon de l’ile de High Castle et ennemi juré du héros.

Ce jour-là, Thork vous a crevé les yeux !

Guidé par votre fille Louise, vous partez affronter l’armée de Thork et braver les dangers pour sauver votre dulcinée.

Un jeu à suggérer aux gens avec des handicaps visuels, ou qui sont aveugles! (Un truc qui va plaire à Luc Fortin, qui anime l’émission Ça me regarde où j’ai une chronique de technologies pour aider les gens qui ont des handicaps!)

J’aime les patates

Quelque chose de plus relaxe? J’aime les patates, un jeu gratuit, produit par l’ONF. Un jeu d’auteur, un parcours ludique qui enseigne les étapes du changement social à tous. Le changement social qui implique de se réunir, collaborer et innover pour trouver des réponses aux problèmes… Une façon de faire réfléchir les jeunes sur l’économie durable. Pas de têtes qui explosent ni de frappage avec le bras arraché qui saigne: il y a une pénurie de patates… Et il faut trouver des solutions.

P.