Les articles instantanés de Facebook, un pacte avec le diable?

Facebook offre lentement mais surement les articles instantanés à ses utilisateurs (sur iOS seulement pour l’instant).

Pour l’utilisateur, c’est une façon plus rapide de voir du contenu interactif de qualité (National Geographic, Buzzfeed, BBC News…) de façon beaucoup plus rapide, le contenu étant hébergé par Facebook.

Pour les médias… C’est un pacte avec le diable; espérons qu’il ne soit pas trop diabolique. Les médias gardent le contrôle des revenus publicitaires, choisissent le contenu qu’ils publient dans Facebook… Mais qui va continuer de visiter leur site? Comment expliquer qu’une partie de leurs articles prennent beaucoup plus de temps à charger? De toute façon, allez-vous dire les gens ne visitent plus les pages d’acceuil et accèdent de plus en plus aux articles par des liens Facebook ou Twitter… Mais avec les articles instantanés, le risque de dépendre de Facebook encore plus est grand.

Mais que faire quand de toute façon, les publicités diffusées sur leur site peuvent être bloquées, ce qui coupe leurs revenus publicitaires?

Un beau défi pour les médias qui publient des nouvelles pas seulement pour des clics faciles…

P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *